Assurance chômage
LA CHRONIQUE DE L'ECO. L'issue était inévitable: les négociateurs de l'assurance chômage se sont quittés jeudi sur un "constat de désaccord", renvoyant le dossier entre les mains du gouvernement. Trois points de désaccords ont fait surface : la hausse des cotisations patronales demandée par les syndicats, l'amputation de 100 jours sur la durée maximale d'indemnisation et la baisse le plancher d'indemnisation de 57% à 49% de l'ancien salarié plébiscitées par le Medef. Le gouvernement pointe la responsabilité de l'échec au patronat et a décidé de proroger l'actuelle convention
Assurance chômage
Aucun accord n'a été pris par les partenaires sociaux. Au coeur des négociations, les nouveaux contrats qui sont à 70% des CDD de moins d'un mois. Les syndicats veulent les taxer pour encourager les embauches en CDI mais le patronat refuse. Autre désaccord : la hausse des cotisations patronales. Une solution réclamée par tous les syndicats qui semble impossible à tenir pour les patrons. Enfin, la dégressivité des allocations chômage fait également débat. L'objectif : reprendre un emploi plus rapidement.
Assurance chômage
La convention de l'Unedic, qui fixe les règles d'indemnisation, expire à la fin du mois.
Assurance chômage
Le Medef menaçait de se retirer des négociations sur l'assurance chômage, pour forcer le gouvernement à revenir sur la version initiale de la loi El Khomri. Finalement, la décision a été reportée, le temps d'y voir plus clair. Thibaut Lanxade, le vice-président du parti, était l'invité de LCI.
Assurance chômage
Ce qui devait être l'ultime journée de négociations sur le régime d'assurance chômage des intermittents du spectacle mardi, n'a finalement pas débouché sur un accord et les discussions reprendront mercredi. Du haut de du théâtre de l'Odéon ou devant le ministère du Travail, les artistes et techniciens du spectacle défendent leur statut spécifique d'indemnisation du chômage. Le déficit de ce régime s'est considérablement accru depuis les années 80. Il atteint environ un milliard d'euros chaque année, soit environ un quart du déficit général. Une aberration pour le Medef.
Assurance chômage
La forte hausse du nombre de chômeurs indemnisés par l'Unédic ne suffit pas à expliquer les difficultés de l'organisme. La multiplication des CDD a également porté un coup sévère aux finances de l'assurance chômage. Représentant neuf embauches sur dix, les cotisations sociales ne suffisent pas à couvrir l'indemnisation des salariés précaires une fois qu'ils se retrouvent au chômage.
Assurance chômage
Huit ans que la hausse du chômage est visible en France. Et il n'y a pas que les demandeurs d'emplois qui sont concernés. Le coût est aussi faramineux et se mesure en milliards. L'assurance chômage est aujourd'hui au bord de la banqueroute et les principaux partenaires sociaux se sont réunis ce lundi matin au siège du Médef pour la négociation sans doute la plus importante de cette fin de quinquennat.
Assurance chômage
Les partenaires sociaux doivent se retrouver lundi après-midi au siège du Medef afin d'y négocier une nouvelle convention d'assurance chômage. Leur objectif : refondre les règles d'indemnisation et de financement du régime, en pleine controverse sur la réforme du travail porté par Myriam El Khomri. Fin 2016, la dette pourrait atteindre 29,4 milliards d'euros.
Assurance chômage
Les partenaires sociaux se réunissent ce lundi pour discuter de la nouvelle convention d'assurance chômage. Alors que la dette de l'Unédic frôlera les 30 milliards d'euros d'ici la fin de l'année et que le taux de chômage est de 10,6%, trouver un accord s'annonce compliqué. D'un côté le gouvernement envisage une dégressivité de l'indemnisation des chômeurs. Une idée saluée par le patronat mais qui ne convainc pas du côté des syndicats. Les partenaires sociaux auront jusqu'au 30 juin pour trouver des solutions à cette épineuse question.
Assurance chômage
LA CHRONIQUE ÉCO. Ce lundi, les partenaires sociaux se retrouvent pour discuter de la future convention d'assurance chômage. Les mesures envisagées s'attaquent directement aux chômeurs et aux contrats courts. Isabelle Gounin, chef du service économie à LCI, a fait le point avant le début des négociations.
Assurance chômage
Le système d'indemnisation du chômage français est l'un des plus généreux au monde. L'allocation est versée jusqu'à deux ans, voire trois pour les plus de 50 ans. Sur les montants, les chômeurs indemnisés perçoivent 72% de leur dernier salaire net, soit en moyenne 1.057 euros mensuel. Mais c'est aussi l'un des plus chers. Les salariés français versent à l'assurance chômage chaque année l'équivalent d'un mois de salaire net.
Assurance chômage
La France protège mieux ses chômeurs que les autres nations européennes, entend-on souvent dire. Mais est-ce vrai ?
Assurance chômage
C’est le constat fait par les auteurs d’une note publiée mercredi par le Conseil d’analyse économique. Explications.  
Assurance chômage
Le ministre de l'Economie a confirmé que "la réforme de l'assurance chômage devra être regardée en temps voulu". Il a annoncé une réouverture des discussions entre 2015 et 2016, estimant qu'"on ne peut pas mentir aux Français".
Assurance chômage
L'Elysée s'est évertué lundi à éteindre la polémique suscitée par une possible réforme anticipée de l'assurance chômage, tandis que le PS soufflait sur les braises. Mais qu'en est-il à l'étranger ? Petit comparatif avec notre voisin allemand.
Assurance chômage
Le ministre du Travail François Rebsamen a déclaré lundi qu'il n'y avait "pas lieu dans l'immédiat" de renégocier "quoi que ce soit" concernant l'assurance chômage, au lendemain d'une polémique initiée par des propos du ministre de l'Economie Emmanuel Macron. "Il est normal que Pôle emploi, à travers ses conseillers, cherche si les demandeurs d'emploi cherchent un emploi et sinon de savoir pourquoi", explique-t-il dans le Club LCI.
Assurance chômage
"La loi délègue le soin aux partenaires sociaux de fixer les règles d'indemnisation de l'assurance chômage", explique Stéphane Lardy, secrétaire confédéral FO chargé de l'emploi, en réponse à la polémique sur l'assurance chômage.
Assurance chômage
Après ses propos sur la réforme de l'assurance-chômage dimanche qui ont soulevé la colère à gauche et chez les syndicats, Emmanuel Macron est revenu sur ses propos. "La réforme de l'assurance chômage doit être regardée en temps voulu", a modéré le ministre des Finances.
Assurance chômage
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie a provoqué un tollé lors du conseil national du PS qui s'est tenu ce dimanche. Dans le JDD, il a déclaré que face au déficit de l'assurance chômage, la réforme actuelle est "insuffisante" mais il appartient "aux partenaires sociaux (...) de faire avancer les choses". Interrogé par BFMTV ce lundi, le ministre a persisté en déclarant: "je n'ai dit que la vérité, ajoutant: "on ne peut pas mentir aux Français".
Assurance chômage
La question de l'indemnisation du chômage en France a été abordée par Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment directeur de la Rédaction de Marianne. Selon Laurent Neumann, renégocier l'assurance-chômage maintenant ne résoudrait pas la question des règles d'indemnisation du chômage dans le pays, car au lieu de créer de nouveaux emplois on créerait juste des chômeurs sans ressources.
Assurance chômage
Le ministre de l’Economie a accordé une longue interview au JDD dans laquelle il a estimé que la réforme de l’assurance chômage était "insuffisante".  Malaise au sein de la majorité.
Assurance chômage
Quelques jours après Manuel Valls, c'est le ministre de l'Economie qui a fait part de sa volonté de réformer l'assurance chômage. Il n'y a "pas de tabou" sur le sujet selon lui. Des propos qui ont suscité une vague de réactions à gauche.
Assurance chômage
L'exécutif fait face à de nouveaux tourments, Emmanuel Macron ayant semé la stupeur au PS en souhaitant une réforme de l'assurance chômage, et le dernier allié de l'exécutif, le Parti Radical de Gauche, se faisant menaçant. Le point sur les principales réactions de la journée.
Assurance chômage
Plusieurs responsables socialistes ont jugé dimanche que le ministre de l'Economie Emmanuel Macron était allé trop vite en déclarant au Journal du dimanche qu'une réforme de l'assurance chômage était nécessaire.
Assurance chômage
Le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron, juge nécessaire une réforme de l'assurance chômage et estime dans une interview au Journal du dimanche que l'Etat pourrait "reprendre la main" si les blocages "sont trop lourds". "Il faut arrêter de jouer avec les organisations syndicales (...) Je vois mal l'intérêt du gouvernement dans cette affaire à imposer des reculs par décrets", estime Eric Aubin, dirigeant national de la CGT.
Assurance chômage
Dans une interview au JDD, le ministre de l'Economie juge nécessaire une réforme de l'assurance chômage et estime même que l'Etat pourrait "reprendre la main" si les blocages "sont trop lourds", au risque de relancer un débat hautement sensible en France.
Assurance chômage
Politique Première: Hervé Gattegno revient, ce vendredi 10 octobre, dans sa chronique politique quotidienne sur le désaccord entre le chef de l'État et le Premier ministre concernant la réforme de l'assurance-chômage. D'après lui, c'est le symptôme d'une évolution qui va être inexorable. En effet, à partir de maintenant, François Hollande et Manuel Valls auront vocation à s'éloigner l'un de l'autre.
Assurance chômage
Le 7 octobre, les objectifs de Manuel Valls avec la réforme de l'assurance-chômage ont été décryptés par Alain Marschall et ses invités: Ruth Elkrief, journaliste politique à BFMTV, Eric Brunet, éditorialiste politique de BFMTV et Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV, dans le 20H Politique, sur BFMTV.
Assurance chômage
Samuel Churin, comédien et porte-parole de la Coordination des intermittents et précaires du spectacle, était sur le plateau de BFM Story.

Pages