La Banque Centrale Européenne a lancé, en grande pompe, ce jeudi le nouveau billet de cinq euros. La devise est à la fois une innovation à l’encontre des faux billets et un nouveau visage pour la monnaie unique.

Le nouveau billet de cinq euros a été mis en circulation par la Banque Centrale Européenne (BCE) ce jeudi. Présenté en Janvier dernier, ce nouveau billet subit ainsi de nombreux changements visuels et technologiques : Le gris laisse sa place au jaune et l’alphabet cyrillique apparait désormais aux côtés des alphabets latin et grec.

Des innovations contre la falsificationCette nouvelle devise s’inscrit  dans le projet "Europe" de la BCE qui souhaite à terme rénover toutes les devises de la monnaie unique. Et pour cause, la Banque a pour objectif de réduire drastiquement les fraudes et contrefaçons des devises. Les signes de sécurités sont ainsi mieux identifiables et la bande en filigrane a été améliorée d’autant plus que le portrait de la déesse apparait sur le billet. Ces mesures permettraient de réduire la contrefaçon qui n’a cessé d’augmenter depuis la création de l’Euro : en 2012 pas moins de 250.000 faux billets ont été saisis. La coupure sera par ailleur plus résistante aux liquides et à tous les plis et frictions qu’elle subit dans nos porte-monnaie et nos poches grâce à une laque qui recouvre l’ensemble du billet.

Publicité
Ce billet nouvelle génération remplacera progressivement l’ancien billet vieux de onze ans. Les nouveaux billets de 10, 20, 50, 100, 200 et 500 seront dévoilés ce mois-ci par l’institut monétaire européen. 
Publicité