Vidéos à la une
Près de Louxor, une équipe d'archéologues a découvert une tombe renfermant huit momies, dix sarcophages et des milliers de figurines funéraires de l'époque pharaonique. Le tombeau en question aurait servi à deux reprises, ce qui explique, en partie, la richesse de son contenu. Initialement construit pour un magistrat de la 18e dynastie, il a été réutilisé quelques siècles plus tard, sous la 21e dynastie.
Vidéos à la une
Il est difficile de faire des travaux à Rome sans mettre à jour des vestiges archéologiques. Cette fois, c'est un aqueduc datant du IIIe siècle avant Jésus-Christ qui a été déterré du chantier de la troisième ligne de métro de Rome, dans le quartier de San Giovanni, près du Colisée. La découverte remonte à décembre, mais elle vient d'être rendue publique. Il s'agirait d'un tronçon de l'aqueduc de l'Acqua Appia construit en 312 avant Jésus-Christ. Il se trouve plus de 17 mètres au-dessous du niveau du sol, il mesure deux mètres de haut. 'Cette découverte est très importante. Elle a été faite à une profondeur que les fouilles archéologiques ne peuvent normalement pas atteindre, donc creuser le puits de ventilation de la ligne C du métro de Rome a été une opportunité extraordinaire', estime Simona Morretta, qui dirige l'équipe d'archéologues chargé du démantèlement et de la restauration de l'aqueduc. La découverte de trésors antiques rythme depuis des années le quotidien des Romains et des ouvriers du métro. L'aqueduc est en train d'être démantelé bloc par bloc. Les pierres sont presque remontées une à une à la surface de la ville. L'édifice sera restauré ultérieurement dans un endroit encore inconnu.
Vidéos à la une
Des archéologues égyptiens et allemands ont découvert une statue haute de huit mètres submergée dans les eaux souterraines d'un quartier pauvre du Caire. Après avoir analysé les restes ils ont déterminé qu'il ne s'agissait pas de Ramsès II mais du pharaon Psammétique 1er, qui a régné entre 664 et 610 avant Jésus-Christ. Psammétique 1er est arrivé au pouvoir au début de l'ère appelée Basse Epoque. L'Égypte est alors victime d'un nouvel envahisseur : le roi assyrien Assourbanipal. Psammétique 1er va chasser les occupants, et fonder une nouvelle dynastie. Cette découverte,a été saluée par le Ministère Egyptien des Antiquités comme l'une des plus importantes à ce jour. L'un des archéologues allemands explique que la statue a été trouvée près des ruines d'un temple, dans l'ancienne cité d'Héliopolis, située à l'est de la ville moderne du Caire. Sur ce site beaucoup de reliques ont été déplacées ou volées, en particulier après l'expédition en Egypte de Napoléon Bonaparte.
International
En Egypte, des archéologues ont découvert la semaine dernière les restes d’une statue datant de plus de 3000 ans. Il s’agirait d’une représentation du célèbre pharaon de l'Egypte antique, Ramsès II. Une découverte majeure selon les équipes de scientifiques.
Vidéos à la une
A Mossoul, un réseau de tunnels, construit par les djihadistes, a été mise au jour sous une ancienne mosquée, dynamitée par l'Etat islamique. Les archéologues y ont découvert des bas-reliefs datant de l'ère assyrienne, soit du VIIème J.C., ou encore divers objets comme des poteries. 'L'excavation est très large. Il y a un réseau de tunnels qui s'entremêlent, dans le but de creuser aussi largement que possible pour déterrer et piller des objets anciens', souligne Musab Mohammed Jassim, du département Antiquités et Patrimoine. La manière méticuleuse dont les tunnels ont été creusés montre la volonté qu'ont eu les djihadistes de préserver ces oeuvres antiques, pour les revendre ensuite sur le marché noir, le trafic d'antiquités constituant pour le groupe Etat islamique une source de revenus considérable. À Mossoul, comme ailleurs en Irak et en Syrie, les djihadistes ont pillé et surtout détruit d'innombrables sites et oeuvres archéologiques. Avec Reuters
Vidéos à la une
Une équipe germano-égyptienne a retrouvé au Caire, en Egypte, des morceaux de deux statues. L'une d'elles représente probablement Ramsès le Grand, le Pharaon le plus puissant et le plus célèbre de l'Egypte ancienne, qui a régné il y a plus de 3 000 ans. Cette découverte est considérée par les archéologues comme l'une des plus importantes jamais réalisées.
Vidéos à la une
Découverte exceptionnelle dans un bidonville du Caire. Des archéologues égyptiens et allemands ont trouvé immergée dans l'eau une statue imposante, haute de huit mètres, qui semble . représenter le pharaon Ramsès II, qui régna sur l'Egypte il y a plus de 3.000 ans. Le buste et la partie inférieure de la tête ont d'abord été déterrés ainsi qu'une couronne, une oreille et un fragment d'oeil. Une autre statue de taille humaine, représentant un petit-fils de Ramsès II, a également été découverte. Ces statues pourraient être exposées au Grand musée égyptien du Caire, qui ouvrira ses portes en 2018.
Société
Plusieurs sépultures humaines ont été retrouvées au Mont-Saint-Michel, en Normandie, lors de travaux sur des canalisations. Il s’agirait d’un cimetière datant du Moyen-Âge.
Vidéos à la une
Une nouvelle découverte archéologique surprenante à Chypre. Une grande et rare mosaïque datant de l'époque romaine et en très bon état a été mise au jour dans la ville de Larnaca lors de travaux de voirie. Cette mosaïque large d'au moins quinze mètres illustre les Douze Travaux d'Hercule, l'un des plus célèbre héros de la mythologie grecque, selon le département des Antiquités qui souhaiteraient transférer l'objet dans un musée.
Vidéos à la une
Une équipe de chercheurs israéliens vient de mettre à jour un ancien cimetière qui pourrait bousculer la légende biblique entourant les Philistins, le peuple du géant Goliath. Des tests réalisés sur des échantillons osseux ont révélé que ce cimetière date d'une période comprise entre le 11e et 8e siècle avant notre ère. Adam Aja, archéologue : 'On n'avait encore jamais trouvé des Philistins dans une ville de Philistine. Nous supposions qu'il y avait des Philistins mais personne n'en avait trouvé encore. D'où venaient-ils ? Et maintenant que nous avons la structure de l'ADN nous pouvons faire des comparaisons. Nous savons qu'il s'agit de Philistia, comment les Philistins traitaient leur morts c'est le code qui va nous permettre de décoder tout ce qui se trouve autour de nous.' Qui étaient les Philistins? L'origine de ce 'peuple de la mer' (nom également donné à leur contemporains du rivage de l'actuel Liban, les Phéniciens) est incertaine. Venaient-ils - comme en attestent leurs poteries rouges et noires - de la civilisation mycénienne, donc des îles grecques, où étaient-ils une tribu locale venue du désert ou des montagnes? Adam Aja : 'Un modèle commence à émerger au sujet de leurs rites funéraires. Quelque chose que nous ignorions complètement jusqu'à présent. Nous avions souvent trouvé de petits bijoux sur les corps, des boucles d'oreille, des bagues et des bracelets. Mais la plupart du temps il s'agissait plutôt d'objets très simples comme des petites fioles de parfums placées près du visage. Des poteries qui contenaient probablement de l'huile ou du vin ou de la nourriture près des jambes.' Les fosses du cimetière d'Ashkelon seront entièrement ensevelies cet été et certaines des trouvailles du chantier devaient être exposées au musée d'histoire et d'archéologie Rockfeller de Jérusalem.
Vidéos Sciences
Des archéologues américains et israéliens pourraient battre en brèche les clichés caractérisant les Philistins, le peuple du géant Goliath. Ils ont mis au jour des ossements dans un cimetière à Ashkelon dans le sud d'Israël. Une découverte qui devrait permettre de comprendre les rites et les coutumes de cette population disparue il y a 2600 ans. 'C'est le couronnement d'années de fouilles, l'occasion de se retrouver face à face avec eux', s'enthousiasme l'archéologue Daniel Master, de l'Université d'Harvard, qui participe aux fouilles sous la houlette de l'Autorité israélienne des Antiquités. Les Philistins, fiers commerçants et marins, parlaient une langue d'origine indo-européenne, ne pratiquaient pas la circoncision, consommaient du porc et du chien comme en témoignent des os retrouvés dans les ruines des quatre autres cités philistines voisines (Gath, Gaza, Ashdod et Ekron) qui constituaient leur Etat. Mais l'histoire des Philistins était surtout connue par l'image très négative qu'en ont fait leurs ennemis et voisins, les Israélites, dans la Bible. Les Philistins sont mentionnés, dès la Genèse et surtout dans le livre de Samuel qui décrit la capture par les guerriers philistins de l'Arche d'Alliance juive et le célèbre duel entre le guerrier géant philistin Goliath contre David. De ces descriptions bibliques vient l'adjectif 'philistin' désignant une personne sans manière ni culture. 'Nous avons été privés de leur histoire pendant des millénaires, mais en utilisant ce qu'ils ont laissé derrière eux, et pas seulement les mots de leurs ennemis qui les décrivaient comme le pire peuple imaginable, nous allons voir ce que leurs restes ont à nous dire', assure M. Master. Les fouilles du cimetière d'Ashkelon avaient été tenues secrètes pendant trois ans, de crainte de la réaction de juifs ultra-orthodoxes qui peuvent manifester par milliers lorsqu'on touche à un cimetière, car ils redoutent de possibles profanations de sépultures juives. Les fosses seront entièrement ensevelies cet été et certaines des trouvailles du chantier devaient être exposées au musée d'histoire et d'archéologie Rockfeller de Jérusalem à compter du 10 juillet.
Vidéos Sciences
Orthi Petra est l'une des plus grande nécropole grecque. A 25 kilomètres au sud de Réthymnon, elle donne une idée de ce qu'était Eleutherne une cité état de l'île de Crête qui a prospéré des Siècles obscurs jusqu'à l'époque byzantine. Ce site archéologique est une fenêtre sur la Grèce ancienne, telle que pouvait la connaître Homère. Nicholas Stampolidis dirige les fouilles qui sont menées à bien depuis trois décennies par l'Université de Crête: _" La nécropole d'Orthi Petra de l'ancienne Eleutherne est, jusqu'à présent, la nécropole la plus importante des Siècles obscurs. Elle vient illustrer les vers de l'Iliade d'Homère. Lle poète décrit la construction du bûcher de Patrocle et nous le constatons ici dans le cimetière d'Orthi Petra: c'est une partie visible de l'histoire. "_ Notre correspondant Yorgos Mitropoulos: " Dans la nécropole d'Orthi Petra, les découvertes sont réellement uniques et très impressionnantes. Parmi elles se trouve ce cénotaphe, un mémorial, qui est la première tombe d'un soldat inconnu de l'histoire européenne. Elle remonte à 670 avant Jésus Christ. " Désormais le musée de l'ancienne Eleutherne en Crête est prêt. Le grand hall présente les pièces de 3000 avant JC jusqu'à l'époque byzantine. L'exposition permanente compte pas moins de 950 pièces. Elle devrait être périodiquement complétée. Les fonds du musée comptent environ 10 000 pièces. Nicholas Stamolidis: " Parmi les découvertes les plus importantes figurent des objets découverts dans une sépulture construite en pierre. Elle contenait les restes de quatre femmes enterrées au même moment au début du VIIe siècle avant JC. Une femme en position assise. Elle avait 72 ans, c'était probablement une prêtresse. Il y avait aussi trois femmes plus jeunes dont les corps étaient disposés selon les points cardinaux solaires. Toutes étaient enterrées avec de riches offrandes funéraires : de la vaisselle en poterie, en bronze, des faïences, des bijoux en or et d'autres offrandes." Une des plus importantes découvertes est la dame d'Eleutherne. Elle est très proche de la Dame d'Auxerre célèbre statue crétoise qui se trouve au Louvre. Les deux ont été gravées dans le même calcaire. Spécialiste d'art ancien grec alain Pasquier est aujourd'hui conservateur général honoraire du patrimoine du musée du Louvre et témoigne : " Pour moi, en tout cas, Conservateur du Louvre, Je suis maintenant à la retraite, mais j'ai vécu pendant 34 ans avec 'La Dame d' Auxerre'. Je sais maintenant que c' est 'La Dame de l' Eleutherne, d' Elefterna'. Et c'est quelque chose de très émouvant. " Le Président de la République grecque Prokopis Pavlopoulos a inauguré ce nouveau musée Hi Tech le 19 juin dernier. Et Yorgos Mitropoulos de conclure: " Face au mont Psiloritis, le musée de l'ancienne Eleutherne est le premier musée archéologique en Crête. Il est parfait, jusqu'au moindre détail. C'est une arche de civilisation d'une grande ville, de la capitale de la Crête à l'époque de la préhistoire et dans la première période de l'histoire. " Plus d'informations sur le musée http://en.mae.com.gr/museum.html http://www.greeknewsagenda.gr/index.php/topics/culture-society/5829-eleu... http://www.grekomania.com/news/2016/6/22/museum-in-ancient-eleutherna
Vidéos à la une
Entre le Péloponnèse et la Crète émergent deux îles. Cythère connue pour son voyage poétique et Anticythère passée à la postérité avec une découverte étonnante. Au début de l'archéologie sous marine, en 1901 était découvert un mécanisme à engrenages en bronze. Les quelques inscriptions lisibles ont laissé penser qu'il s'agissait là d'un calculateur analogique antique permettant de calculer des positions astronomiques. Mais beaucoup de choses restaient mystérieuses. Alexander Jones, professeur à la New York University : 'Il y a des choses particulières que nous avons apprises à partir des textes, sur la façon dont les gens pouvaient prédire les éclipses et les détails qu'ils pouvaient donner, une centaine d'années avant notre ère, ils avaient aussi des notions sur les mouvements de la terre. Et c'est remarquable parce que nous ne savons que très peu de choses sur cette période et sur les connaissances astronomiques des grecs.' L'épave, une galère romaine, se trouvait à plus de 60 mètres de profondeur. Elle a été découverte par des pêcheurs d'éponges. Alexander Jones : 'Nous savons désormais beaucoup de choses sur ce que ce mécanisme pouvait faire. Mais il y a toujours un débat sur l'intention du concepteur de cette machine. Que voulait il en faire, quelle était sa destination ? Je crois que c'était un outil de recherche pour un chercheur qui allait l'utiliser en connexion avec ses observations, pour prouver une théorie, c'est un objet éducatif.' Selon les chercheurs les nouveaux déchiffrages prouvent que le mécanisme permettait de suivre les mouvements de cinq planètes. En plus des éclipses que les marins pouvaient ainsi prédire... il y a plus de 2000 ans.
Vidéos Sciences
Des plongeurs à l'oeuvre dans l'avant-port de Césarée. Ils sont en train de fouiller une épave du quatrième siècle de notre ère. Un navire marchant drossé pour une raison ou une autre sur les récifs de la côte. Deux plongeurs amateurs ont découvert l'épave il y a quelques semaines. Jacob Sharvit : 'C'est un des plus gros navire marchand romain trouvé cette dernière décennie. Cela nous donne beaucoup d'informations sur le port de Césarée et sur la façon dont il était déservi au début du 4è siècle. Des informations sur le site, sur le type du navire. Nous parlons d'un bateau de 150 ou 200 tonnes avec de très grandes ancres de fer. Ce sont des informations très importantes pour la navigation à Césarée.' Une lampe de bronze à l'image du dieu du soleil Sol, une figurine de la déesse de la Lune Luna, une lampe à l'effigie d'un esclave africain, des fragments de statues de bronze, un robinet en forme de sanglier, des ancres et différents objets de navigation ainsi que deux singuliers agglomérats de milliers de pièces de monnaie antiques pesant 20 kilos ont été retrouvés dans le port méditerranéen. Césarée a été construite par le roi de Judée Hérode 1er au 1er siècle av. J.-C. Les vestiges importants des époques romaine et médiévale en font l'une des attractions d'Israël.
Vidéos Sciences
C'est une station de métro pas tout à fait comme les autres qui verra bientôt le jour à Rome. Les travaux pour construire une nouvelle ligne dans la capitale italienne ont permis de découvrir en plein centre-ville, à moins de dix mètres sous terre, des vestiges qui remontent au IIème siècle de notre ère. Les restes d'une ancienne caserne militaire, érigée sous le règne de l'empereur Hadrien, qui s'étendent sur près de 900 mètres carrés. Une quarantaine d'habitations laissent apparaître des mosaïques et des fresques murales particulièrement bien conservées, mais aussi des tombes. L'ensemble du résultat de ces fouilles devrait être visible d'ici quatre ans pour les habitués des transports en commun, au nouvel arrêt Amba Aradam.
Vidéos à la une
En Israël, des plongeurs ont découvert un trésor archéologique dans le port de Césarée : des fragments de statues, des lampes, des pièces de monnaie et des objets de navigation vieux d'environ 1 600 ans. C'est la plus importante trouvaille du genre depuis trente ans. Cette cargaison en métal était à l'origine destinée au recyclage.
Vidéos à la une
Le tombeau caché de Nefertiti suscite la polémique parmi les égyptologues dont les théories s'opposent. Sept mois après le début des recherches sur la chambre cachée à l'intérieur du tombeau de Toutankhamon, les spécialistes s'accordent sur un seul point : celles-ci doivent se poursuivre. Elles se basent sur les suppositions de l'égyptologue britannique Nicholas Reeves. 'Si je comprends bien les éléments tendant à prouver que Nefertiti a été enterrée derrière le mur Nord, bien sûr que ça vaut la peine de chercher plus loin. Mais vous savez, je n'ai pas une boule de cristal, je ne sais pas ce que le futur nous réserve', tempère celui-ci. Des données radar ont permis en octobre de révéler la présence de deux chambres secrètes dans le tombeau de Toutankhamon. Depuis, une équipe américano-égyptienne mène des recherches. Reeves calls for further round of tests to resolve conflicting results from 2 previous radar scans- Terry Garcia (@terrygarcia) 8 mai 2016 Reeves réclame de nouveaux tests après les résultats contradictoires des deux précédents scan 'Je crois que nous ne devrions pas clore le sujet, parce que Reeves pourrait dire que le gouvernement égyptien ne lui a pas donné l'opportunité de prouver sa théorie. J'ai dit que nous avons besoin d'un troisième radar et celui-ci devrait être utilisé pour sonder la tombe', affirme Zahi Hawass, ancien ministre des Antiquités. Depuis sept mois, les autorités égyptiennes ont convoqué plusieurs conférences de presse, promettant à chaque fois des révélations, alors que les certitudes sur la présence du tombeau de Néfertiti s'amenuisent.
Vidéos Sciences
Le concert a eu lieu jeudi soir dans l'amphithéâtre romain de la cité antique syrienne de Palmyre. Des centaines des personnes sont venus écouter les musiciens du Théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg.
Vidéos Sciences
Un cadre exceptionnel pour un concert peu commun. La cité antique de Palmyre en Syrie a été le théâtre ce jeudi soir d'un concert, un peu plus d'un mois après la libération de la ville des mains de l'organisation Etat islamique. Un événement organisé par le ministère russe de la défense. Nombreux étaient les militaires russes à assister au concert. Russian orchestra plays in Palmyra amphitheater after Syrian forces recapture city from ISIS https://t.co/vHAkRrX1R9 https://t.co/EtiXrD4KlL- ABC News (@ABC) May 6, 2016 Valery Gergiev-led 'Praying for Palmyra' concert honours terror victims https://t.co/ruzjEgOOWvhttps://t.co/AIodFN64mv- Ruptly (@Ruptly) May 6, 2016 A Russian orchestra has performed a classical music concert in the ruins of Palmyra https://t.co/zeCBROnOQ0- Sky News (@SkyNews) May 6, 2016 Watch: Putin's conductor of propaganda plays a show in Palmyra. https://t.co/O9Czi3ILzS pic.twitter.com/EEy2pqDizo- Foreign Policy (@ForeignPolicy) May 5, 2016 'Nous pensons que Palmyre aurait pu être sauvée, explique le directeur du musée de l'Ermitage de Saint-Petersbourg Mikhail Piotrovsky. Voyez sa situation géographique : l'avance des Américains et des alliés était telle que beaucoup d'objets d'art auraient pu être déplacés. Ceux qui approchaient de Palmyre auraient pu être bombardés facilement. Mais ils ne l'ont pas été. Nos gars n'y étaient pas encore.' L'orchestre du théâtre Mariinski de Saint-Petersbourg a interprété 'Quadrille', une oeuvre de Rodion Chtchedrine. Le musée de l'Ermitage de la même ville fait partie des institutions qui se sont engagées à reconstruire Palmyre telle qu'elle était avant les destructions de Daesh. 'Un concert symphonique dans l'amphithéâtre de Palmyre: il y a encore peu de temps, cela aurait été impensable, la cité antique ayant été jusqu'à il y a peu sous le contrôle du groupe Etat islamique, rapporte notre envoyé spécial Denis Loctier. Beaucoup de ses monuments ont été détruits. Ce soir, la musique de l'orchestre dirigé par Valery Gergiyev appelle les nations à la solidarité pour restaurer Palmyre.'
Vidéos Sciences
Le site de Pompéi dispose enfin d'un centre de visiteurs. Il faut dire qu'il a eu la vie dure. Le centre avait été bombardé en 1943 avant d'être réorganisé après guerre pour être à nouveau touché par un tremblement de terre. Massimo Osanna, superintendant de Pompéi : 'Après le tremblement de terre de 1980 le musée a été fermé pendant 35 ans et aujourd'hui il rouvre enfin en étant devenu un centre moderne, avec des réalisations virtuelles mais aussi des objets de la culture romaine pompéienne, un sanctuaire de Pompéi, et une nouvelle librairie. Pompéi est entré dans le monde contemporain.' Il y a plus de 2000 ans l'éruption du Vésuve avait anéanti la région elle laissait aussi un formidable témoignage historique. Sara Matilde Masseroli, restauratrice d'art : 'Nous avons décidé d'exposer dans la salle de l'Antiquarium un des moulages qui étaient exposés ici avant le bombardement. C'est un des moulages des victimes de l'éruption, une centaine a été réalisée à partir de 1863 quand le grand archéologue qui était alors super intendant Giuseppe Fiorelli a développé cette technique qui consistait à couler du plâtre liquide dans la cavité laissée dans les couches de cendre par les cadavres une fois décomposés.' Le 24 août 79, la ville de 25 000 habitants était ensevelie sous une épaisse couche de cendres qui pouvait atteindre 7 mètres de hauteur. Le site de Pompéi est classé au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1997
Vidéos à la une
À Taïwan, des archéologues ont découvert un fossile humain vieux de quelque 4.800 ans, c'est-à-dire de l'ère néolithique. On y distingue le squelette d'une femme qui a le visage tourné vers son bébé. Il s'agit de la plus ancienne trace de vie humaine retrouvée sur l'île.
Vidéos à la une
Un squelette, accoudé sur un coussin, gobelet en main, et juste au-dessus de lui, cet écriteau : 'sois heureux et profite de ta vie'. Cette mosaïque surprenante a été découverte à Antioche, en Turquie, dans ce qui fut un manoir d'aristocrates au 3ème siècle avant JC. Elle figurait dans la salle des banquets. Shut up, skeleton. '2,400 year-old mosaic found isays 'be cheerful, enjoy your life'' https://t.co/Kp6U6RHiXF pic.twitter.com/YG7BgFfN8W- pourmecoffee (@pourmecoffee) 25 avril 2016 Avec agences
Vidéos Sciences
La question de la datation de la Bible a été relancée par une étonnante découverte. Dans les ruines du fort d'Arad dans le désert du Neguev, des archéologues ont trouvé des tessons de poteries sur lesquels figuraient des inscriptions. Elles dataient de 600 ans avant notre ère. Il ne s'agissait pas de textes bibliques mais de simples commandes dont on cherché à savoir qui étaient les auteurs... Israel Finkelstein, professeur d'archéologie à l'université de Tel Aviv : 'Nous avons vérifié le nombre d'auteurs différents sur 16 inscriptions d'Arad et nous avons découvert 6 écritures différentes et que toute la chaîne de commandement savait écrire dans le royaume de Judas jusqu'au plus petit grade. Ce qui veut dire qu'il y avait une sorte de système d'éducation et que les gens étaient beaucoup plus alphabétisés qu'on aurait pu le penser avant. Et cela se répercute sur d'autres questions plus vaste comme l'écriture des textes bibliques.' Les textes ont été scannés et numérisés avant d'être analysés au moyen d'un algorithme. C'est la première fois qu'une telle technologie a été employée pour reconstruire des écritures manuscrites de plus de 2500 ans. Arie Shaus, doctorant à l'université de Tel Aviv : 'Dans notre projet nous avons traité des textes très anciens et très abîmés. Par exemple c'est à peine si on peut distinguer les lettres elles mêmes. La première étape a consisté à reconstruire ces lettres. Et ensuite tout le travail d'identification et d'analyse des différents auteurs a commencé.' En résumé un si haut niveau d'alphabétisation pourrait laisser supposer que certains textes bibliques ont été rédigés au moment des faits en tout cas avant la date-clé de la destruction du temple de Jérusalem en 586 av. J.-C. par Nabuchodonosor II.
Vidéos Sciences
L'armée russe annonce avoir achevé le déminage de la partie antique de Palmyre, ville de Syrie reprise fin mars par les forces syriennes et russes à l'Etat islamique (EI). Les combattants djihadistes s'en étaient emparé en mai 2015 et l'avaient alors truffée de mines et d'explosifs (4500 en tout). Les démineurs russes en ont désamorcé 1432 ans la cité antique. Reste à s'attaquer au reste de la ville. Avec AFP
Vidéos à la une
La revanche de la science sur l'obscurantisme. Mardi le maire de Londres a inauguré une réplique en pierre d'Egypte du célèbre arc de triomphe de Palmyre. Un monument détruit par Daesh le 5 octobre dernier. A partir de photos du site et d'images de synthèse, des architectes ont réussi à le remodéliser grâce à une imprimante 3D. 'Il fallait montrer notre défiance à l'égard de ces gens sans culture, ces maniaques nihilistes qui ont démoli cette ville', explique Boris Johnson, le maire de Londres. 'Ce truc tenait debout depuis 2000 ans malgré tous les envahisseurs qui ont occupé cette partie du monde. Or ni Alexandre le Grand, ni les Romains, ni les chrétiens ou les musulmans, pas un seul n'a jamais pensé à détruire ça à part Daesh, ce soit disant Etat islamique'. Cette copie de six mètres de hauteur n'est qu'une version réduite du monument original dont il ne reste que les deux colonnes porteuses. Cette copie n'a toutefois 'rien à voir avec la réalité même si c'est bien que cette arche soit là et qu'on parle de Palmyre', a précisé Margot Wright, une archéologue présente à l'inauguration. 'J'y suis déjà allée avant les destructions et c'est déchirant de voir ce qui s'est passé. C'est vraiment de l'ignorance pure.' La copie de l'arc de triomphe restera à Trafalgar Square jusqu'à jeudi avant d'être exposée à Dubaï et à New York. Ce projet n'est qu'une première étape : face à la folie destructrice de Daesh, d'autres monuments détruits ou endommagés pourraient eux aussi être reconstruits. Un pied de nez aux soldats de Daesh.
Vidéos à la une
Le tombeau de la reine Néfertiti est-il en passe d'être découvert ? Les passionnés de l'Egypte ancienne attendent avec frénésie le résultat des analyses menées dans la tombe de Toutankhamon, située près de Louxor, dans la Vallée des rois. Pendant des heures, des experts ont à nouveau scanné les murs de la chambre funéraire de l'enfant-roi. Des murs recouverts de fresques, derrière lesquels se trouveraient deux chambres secrètes. Les autorités égyptiennes restent extrêmement prudentes. D'autres test seront réalisés à la fin du mois avant une réunion d'experts internationaux en mai : ''Nous devons atteindre notre but, mais nous devons être certains à 100 %, aller étape par étape. C'est la raison pour laquelle nous effectuons toutes ces analyses au scanner', a expliqué ce vendredi l'ancien ministre égyptien des Antiquités, Mamdouh el-Damaty. Derrière ces murs auraient été détectés de la manière matière organique et métallique. En clair,peut-être une momie et ses trésors. Peut-être le tombeau de Néfertiti , la reine à la beauté légendaire, qui vécut il y a plus de 3.300 ans.
Vidéos à la une
La Russie va prêter main forte à l'armée syrienne pour sécuriser la cité antique de Palmyre, qui vient d'être libérée du joug de l'État Islamique. Des démineurs russes ont rejoint la Syrie avec du matériel de détection et des radars. Ils ont effectué des exercices ce mardi, avant d'entrer en action dans les allées de Palmyre, qui seraient jonchées d'engins explosifs. Selon des responsables syriens, plus de 150 bombes ont déjà été désamorcées ou détruites. " 80 % de l'architecture " du site de Palmyre n'aurait pas été touchée par l'Etat islamique https://t.co/81MZDezKeZ pic.twitter.com/k3iU1fwXWd- Le Monde (@lemondefr) 29 mars 2016 Les soldats de Bachar al-Assad ont repris dimanche le contrôle de ce trésor archéologique, occupé pendant dix mois par les combattants djihadistes. Une occupation qui s'est traduite par des destructions de temples, d'un arc de triomphe, de tours funéraires et de multiples pillages, comme l'ont montré des images tournées par un drone russe. Les dégâts restent toutefois limités : 80% de l'architecture de Palmyre n'aurait pas été touchée selon des experts. La reconstruction devrait prendre au moins cinq ans. Un média russe a lancé un drone qui a survolé la ville vieille de #Palmyra dans l'est de la #Syrie https://t.co/Hg1MzPWdvC via YouTube- Análisis Global (hernanfavier) 25 mars 2016
Vidéos Sciences
Les images aériennes de la cité antique de Palmyre, au centre de la Syrie, qui vient de repasser aux mains du régime syrien à l'issue de 20 jours de combats opposant les forces syriennes et ses alliés aux jihadistes de l'Etat islamique. Le groupe islamiste radical s'était emparé de Palmyre en mai 2015.
Vidéos à la une
Avec l'appui de son allié russe, l'armée syrienne a infligé un véritable revers au groupe Etat Islamique, en lui reprenant la ville de Palmyre. Il s'agit de la défaite la plus sévère pour les djihadistes, depuis la chute de Kobané en janvier 2015. La reconquête de Palmyre permet au régime de Bachar al-Assad de contrôler à nouveau le désert syrien, mais aussi de progresser vers la frontière avec l'Irak. Désormais, Palmyre pourra servir de base pour lancer les opérations contre les fiefs de Daech : Raqqa, au nord, et Deir Ezzor, à l'est du pays. L'aviation russe, qui bombarde les positions des ennemis des troupes syriennes depuis fin septembre, ainsi que le soutien des combattants du Hezbollah et d'officiers iraniens, ont mis Daech sur la défensive. Le 12 janvier dernier, le régime s'empare de Salma, un bastion du Front al-Nosra, principalement implanté à Lattaquié, avant de reprendre Rabia, dernier rempart des rebelles dans cette province. Le lendemain, les forces loyalistes pénètrent dans Cheikh Maskin. Au sud de la Syrie, la province de Deraa revêt aussi une dimension stratégique : c'est un carrefour qui relie Damas à Soueïda, deux villes aux mains du régime. Après Cheikh Maskin, c'est au tour d'Ataman de tomber début février, puis de Khanasser, repris aux djhadistes près de trois semaines plus tard. La ville de Khanasser se trouve aussi sur un axe important, qui relie les quartiers gouvernementaux d'Alep aux zones du centre du pays, tenues par le régime de Bachar al-Assad. De l'autre côté de la frontière, en Irak, le groupe Etat Islamique a aussi subi d'importantes défaites, dont celle de Tikrit, il y a tout juste un an. En novembre, l'organisation terroriste finit par perdre Sinjar. La ville, en majorité peuplée de Yézidis, est prise par les forces kurdes irakiennes, avec l'aide de l'aviation de la coalition. Une victoire qui permet de couper ainsi une voie de communication pour les djihadistes, entre l'Irak et la Syrie. En février dernier, Ramadi tombe sous contrôle de l'armée irakienne, au terme de plusieurs semaines de combats. Une ville sunnite stratégique, puisqu'il s'agit du chef-lieu de la vaste province d'al-Anbar, limitrophe avec la Syrie. Pilonné, Daech recule à Mossoul et à Palmyre https://t.co/n6ecAzNFPd pic.twitter.com/iq0S376lAX- L'Express (@LEXPRESS) 25 mars 2016 L'offensive de l'armée irakienne contre Mossoul a débuté la semaine dernière, avec l'appui des forces aériennes de la coalition internationale. La plus grande ville d'Irak sous domination de Daech, au nord du pays.
Vidéos à la une
C'est une ville fantôme tout juste libérée. La cité antique de Palmyre, située au centre de la Syrie, vient de subir 20 jours de combats. 20 jours, à raison de frappes quotidiennes de l'aviation russe, appuyée par des soldats au sol, mais aussi par des forces issues de l'armée syrienne, du Hezbollah libanais ou des Gardiens de la révolution iraniens, afin de reprendre cette cité caravanière des mains de l'Etat islamique (EI), qui en avait pris le contrôle en mai 2015. 'Nous nous attendions au pire, en raison des combats pour la libération de la ville, mais je pense que le cauchemar est terminé. Le paysage général est en bon état', a témoigné le chef des antiquités syriennes Mamoun Abdulkarim, dont le prédécesseur avait été décapité par les combattants de Daech. A l'issue des combats, quelque 400 jihadistes sont morts et 188 membres des forces prorégime ont péri. Reste à voir si cette bataille ouvrira la voie à d'autres offensives des forces syriennes, vers l'est, vers les fiefs du groupe Etat islamique. Avec agences

Pages

Publicité