Vidéos Alaune
AINSI VA LE MONDE. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué ce mercredi la double attaque perpétrée la veille contre l'ONU à Gao, dans le nord Mali. L'attentat a fait quatre morts, dont un Casque bleu chinois. La Chine a immédiatement réagi en demandant l'ouverture d'une enquête pour faire toute la lumière sur cette affaire.
Vidéos Alaune
Serge Lazarevic a été otage au Mali pendant 1111 jours aux mains d'Aqmi. Invité mercredi sur LCI pour évoquer la sortie de son livre "D'un désert à l'autre -Otage au Mali, Oublié en France", l'homme d'origine serbe raconte comment les médias locaux l'a fait passer pour un criminel de guerre en Serbie.
Vidéos Alaune
Invité mercredi sur LCI pour évoquer la sortie de son livre "D'un désert à l'autre - Otage au Mali, Oublié en France", Serge Lazarevic, libéré en décembre 2014 après 1111 jours aux mains d'Aqmi explique avoir tenté de créer une association d'ex-otages, sans succès.
Vidéos Alaune
Après le Burkina et le Mali, la Côte d'Ivoire a été la cible dimanche d'une attaque jihadiste, un commando de trois hommes armés faisant 16 morts dans la station balnéaire très populaire de Grand-Bassam, le premier attentat de ce type dans le pays. Le président Alassane Ouattara, qui s'est rendu sur les lieux, à une vingtaine de kilomètres à l'est d'Abidjan, a dénoncé une attaque "terroriste", revendiquée dans la soirée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).
Vidéos Alaune
L'ancien otage Marc Féret, libéré en 2013 après trois ans de captivité au Mali, a porté plainte contre X mercredi, accusant notamment de hauts fonctionnaires français d'avoir retardé sa libération. Son avocate, Maître Sophie Obadia.
Vidéos Alaune
Un ancien otage français a porté plainte contre X, ce mercredi, accusant notamment de hauts fonctionnaires français d'avoir retardé sa libération. Marc Féret avait été enlevé sur un site minier d'Areva au Niger par Al-Qaida au Maghreb islamique en septembre 2010 et libéré après plus de trois ans de captivité.
Vidéos Alaune
Trois Français sont morts dans l'attaque revendiquée par Aqmi à Ouagadougou, au Burkina Faso. Sous le choc, les familles de ces trois hommes, qui travaillent pour la même entreprise, évoquent leur douleur. "Il est venu chez moi avant de partir", se souvient la fille d'Eddie Touati qui se rappelle aussi de son dernier message Facebook. Dans la famille d'Arnaud Cazier, "toute la journée on a attendu" explique sa femme. Elle confie que son mari "ne voulait pas partir".
Vidéos Alaune
Jusqu'à présent, le Burkina Faso avait été épargné par le terrorisme de grande ampleur. Au lendemain de l'attaque de Ouagadougou contre un hôtel et un café fréquenté par les occidentaux, et qui a fait 29 morts, le pays va devoir composer avec le terrorisme.
Vidéos Alaune
Un commando jihadiste d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique a attaqué dans la nuit de vendredi à samedi un grand hôtel et un restaurant de Ouagadougou, au Burkina Faso. Michel Scott, chef du service étranger à TF1, a détaillé les raisons qui auraient conduit à cet attentat. Pour répondre à Daech, AQMI se serait lancé dans une sorte de course "à la surenchère".
Vidéos Alaune
Vendredi à Ouagadougou, une attaque terroriste revendiquée par AQMI a fait au moins 27 morts dans un café et un hôtel fréquentés par les occidentaux. Le Burkina Faso serait une cible privilégiée par les réseaux terroristes en raison de ses liens avec la France.
Vidéos Alaune
François Hollande a annoncé samedi que l'attaque terroriste de vendredi à Ouagadougou revendiqué par AQMI a fait au moins une victime française. Le chef de l'Etat a dit du terrorisme qu'il était "un terrible fléau".
Vidéos Alaune
Vincent Hugueux était interviewé samedi sur LCI. Grand reporter à l'Express et spécialiste de l'Afrique, il s'est exprimé sur l'attentat à Ouagadougou au Burkina Faso. Selon lui, cette attaque, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique est le résultat d'une rivalité entre les différents groupes islamiques.
Vidéos Alaune
Vendredi à Ouagadougou une attaque terroriste contre un hôtel et un café du centre a fait 27 morts. L'attentat a été revendiqué dans une vidéo par Al-Qaïda au Maghreb Islamique. Mais qui sont précisément ces assaillants ?
Vidéos Alaune
L'attentat terroriste d'un hôtel et d'un café de Ouagadougou au Burkina Faso fréquenté par de nombreux occidentaux a été revendiqué samedi par Al-Qaïda au Maghreb Islamique dans une vidéo tournée pendant attaque. On dénombre 27 morts parmi 18 nationalités et certainement des français, clairement visés par AQMI qui attaque directement la France dans sa vidéo.
Vidéos Alaune
Les circonstances de l'attentat de Ouagadougou sont encore floues. Selon les autorités, au moins 23 personnes de plusieurs nationalités ont été tuées lors de l'attaque contre un hôtel et un restaurant de la capitale du Burkina Faso dans la nuit de vendredi à samedi et plusieurs autres ont été blessées. L'incertitude demeure quant au nombre d'assaillants, mais d'après le ministre de la Sécurité, au moins trois ont été mis " hors d'état de nuire ". Il n'a pas été précisé s'ils avaient été tués ou arrêtés. Parmi le commando djihadiste, figuraient au moins deux femmes, selon la même source. L'attentat a été revendiqué par Al Qaïda au Maghreb islamique, à l'origine d'une attaque meurtrière contre un hôtel à Bamako en novembre dernier.
Vidéos Alaune
Un commando djihadiste a mené vendredi soir une attaque sanglante et une prise d'otage dans la capitale du Burkina Faso. Le drame s'est déroulé dans un restaurant et un hôtel de Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux. Bilan provisoire : au moins une vingtaine de morts et plusieurs blessés de différentes nationalités. C'est vers 19h45, heure locale, que des tirs ont éclaté dans le secteur de l'hôtel Splendid et d'un restaurant voisin, le Cappuccino, lui aussi prisé de la clientèle expatriée. Juste avant 2h locales, l'assaut des forces de l'ordre, appuyées par les forces spéciales françaises, a commencé sur l'hôtel. Il était toujours en cours samedi matin. Au total, une soixantaine de personnes retenues en otage ont été sorties de l'établissement. En parallèle, des échanges de tirs avaient lieu tôt dans la matinée près du restaurant, et des otages étaient exfiltrés petit à petit. Un cadre de l'armée avance "une quinzaine de morts" au Cappuccino pour le moment. Qualifiée de "terroriste" par la France, l'attentat a d'ores et déjà été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique. Cette attaque intervient moins de deux mois après une opération similaire au Mali.
Vidéos Alaune
Un commando djihadiste a mené vendredi soir une attaque sanglante sur un restaurant et un hôtel de Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux, faisant au moins une vingtaine de morts et prenant des otages. Cette opération a été revendiquée par par Al-Qaïda au Maghreb islamique, moins de deux mois après une attaque similaire au Mali. L'assaut des forces de l'ordre, appuyées par les forces spéciales françaises, a duré plusieurs heures. Selon le ministre de l'Intérieur burkinabé, 126 personnes, dont 33 blessées, ont été libérées et trois jihadistes tués lors de l'intervention des forces de sécurité. Selon une source sécuritaire, le bilan de l'attentat serait de 23 morts, de 18 nationalités différentes. Les rescapés du drame livrent leurs premiers témoignages.
Vidéos Alaune
Des hommes armés ont pris d'assaut un hôtel fréquentés par des Occidentaux vendredi soir à Ouagadougou au Burkina Faso. Cette attaque, revendiquée par Aqmi, a fait au moins 20 morts. Un assaut est a été lancé pour déloger les terroristes.
Vidéos Alaune
Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a diffusé lundi une vidéo censée montrer les aveux de trois hommes accusés d'espionnage pour le compte de la Mauritanie et de l'armée française, et l'exécution de l'un d'entre eux.
Vidéos Alaune
Vincent Hugeux, grand reporter à l'Express et spécialiste de l'Afrique, indique que la région du Mali est encore très dangereuse et que le potentiel terroriste est "très fertile". Plusieurs hypothèses peuvent encore être prises en compte : AQMI, le mouvement touareg Ansar Dine, le Mujao ou encore d'autres petits acteurs. Le modus operandi et la cible ne sont, eux, pas surprenants.
Vidéos Alaune
L'enquête sur l'assassinat des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon en novembre 2013 près de Kidal, dans le nord du Mali, est toujours au point mort. Malgré la revendication d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), de nombreux éléments sont manquants et les familles s'interrogent notamment sur le rôle de l'armée française.
Vidéos Alaune
Une prise d'otages meurtrière a eu lieu pendant près de 24 heures dans un hôtel de Sévaré, dans le centre du Mali. Les forces spéciales maliennes ont libéré dans la nuit plusieurs personnes retenues, dont " cinq étrangers ", d'après une source militaire. Les autorités ont fait état de plusieurs morts dans cette opération qui a pris fin tôt samedi matin, au moins huit selon une source militaire, sept selon le gouvernement malien. Selon les autorités, les assaillants ont été délogés de l'établissement, où séjournent régulièrement des expatriés, notamment du personnel de la mission de l'ONU au Mali (Minusma). Le président français s'était exprimé vendredi en début de soirée sur ce sujet. Il a appelé les ressortissants français à la plus extrême prudence " lorsqu'ils sont dans des pays connus pour les dangers qui peuvent exister ".
Vidéos Alaune
Il s'appelle Hamza et c'était l'un des 5 accompagnateurs algériens d'Hervé Gourdel lorsqu'il a été enlevé par des terroristes d'Aqmi, le 22 septembre 2014. Depuis, il ne s'est jamais exprimé publiquement sur le drame. Pour BFMTV, il a accepté de revenir sur cette journée dont il se souvient des moindres détails: ces hommes armés qu'ils rencontrent au détour d'un chemin, les heures qu'ils passent à leurs côtés, les derniers instants avec le Français. Un témoignage exclusif.
Vidéos Alaune
Le procès de Gilles Le Guen s'est ouvert ce lundi au tribunal correctionnel de Paris. Cet homme d'un soixantaine d'années originaire de Bretagne a été arrêté en avril 2013 au Mali. Il est soupçonné d'avoir fait partie d'un réseau terroriste après être apparu dans plusieurs vidéos postées par Aqmi.
Vidéos Alaune
Un homme néerlandais a été libéré lundi matin au Mali lors d'une opération des forces spéciales françaises. Il était aux mains d'AQMI depuis plus de 1200 jours. "Il nous paraît en bonne santé", a déclaré Grégoire de Saint-Quentin, chef du commandement des opérations spéciales.
Vidéos Alaune
Les forces spéciales françaises ont libéré lundi matin à l'aube un otage européen dans l'extrême nord du Mali. L'homme, de nationalité néerlandaise, était aux mains d'AQMI depuis plus de 1200 jours.
Vidéos Alaune
Ce lundi, un Néerlandais, otage d'Aqmi depuis novembre 2011, a été libéré par les forces spéciales de l'armée française. L'assaut s'est déroulé à Tessalit, à l'extrême nord-est du Mali. Deux à trois islamistes auraient été tués dans l'attaque selon notre correspondant, Serge Daniel. Plusieurs sources expliquent que "depuis la libération du dernier otage français, Serge Lazarevic, le groupe islamiste était suivi". "Le renseignement a joué un rôle important dans l'opération", a-t-il précisé.
Vidéos Alaune
L'armée française a libéré un otage néerlandais lors d'une opération menée lundi matin. Il avait été enlevé le 25 novembre 2011 à Tombouctou par AQMI.
Vidéos Alaune
Les forces spéciales françaises ont libéré ce lundi un otage néerlandais détenu par Al-Qaida au Maghreb islamique depuis le 25 novembre 2011, un jour après l'enlèvement du Français Serge Lazarevic. L'offensive française a également amené à la capture de plusieurs individus.
Vidéos Alaune
Les forces spéciales françaises ont libéré ce lundi matin un otage néerlandais, a indiqué le ministère de la défense.L'homme avait été enlevé le 25 novembre 2011 à Tombouctou par Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI).

Pages

Publicité