Vidéos Argent/Bourse
Pour peser sur les négociations, les trois syndicats représentatifs de la SNCF (CGT, UNSA et SUD) menacent d'une grève reconductible dès mardi soir. La CGT-Cheminots et SUD-Rail y ont joint la revendication du retrait de la loi travail. La CFDT a, quant à elle, annoncé dans la foulée lever son préavis. Alors, pourquoi l'Unsa a-t-il décidé de maintenir son appel à la grève, malgré les nouvelles propositions pour réorganiser le travail des cheminots ? - Éléments de réponse avec Luc Bérille, secrétaire général de l'UNSA. - 18h l'heure H, du lundi 30 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Retour sur l'appel à la grève lancé par quatre syndicats de cheminots une semaine avant l'examen du projet de réforme ferroviaire, avec François Grasa, secrétaire général adjoint de FO Cheminots, et Jean-Claude Delarue, président de la Fédération des usagers des transports et des services publics SOS Usagers. L'appel à la grève a été initié par la CGT et SUD-Rail. FO et First se sont jointes au mouvement qui prendra effet mardi à 19 heures et sera reconductible par période de 24 heures.
Publicité