Vidéos à la une
La grève des médecins pour manifester contre la généralisation du tiers-payant était prévue. Les hôpitaux privés se sont donc organisés pour pouvoir faire face à une augmentation de fréquentation de leurs services. "Ce qui est le plus compliqué, c'est de ne pas choquer, de vraiment expliquer clairement la situation aux patients", explique le docteur François Barbotin-Larrieu, de l'hôpital d'Antony, en Île-de-France.
Publicité