Politique
En raison d’un risque de violences, Jean-Christophe Cambadélis a préféré annuler la réunion annuelle du PS prévue fin août, quitte à laisser une facture salée au parti.
Publicité