Vidéos à la une
C'est une minute de silence qui a ouvert les célébrations du quatre-vingt onzième anniversaire de la reine Elizabeth ce samedi à Londres. La foule, les soldats de la garde royale et les membres de la famille royale ont ainsi rendu hommage aux presque soixante victimes de l'incendie cette semaine d'une tour HLM de Londres. Dans son message officiel d'anniversaire, la reine écrit que son pays, entre les attaques terroristes, la crise politique et cet incendie dramatique, traverse une période très sombre. Mais, rappelle t-elle, son peuple reste 'déterminé dans l'adversité'.
Culture
Avec Téléstar
PHOTOS - L'acteur américain Noah Wyle fête ce 4 juin ses 46 ans. Depuis son départ de la série Urgences, il ne chôme pas et ses projets sont nombreux.
Culture
Avec Téléstar
PHOTOS - Elle est née le 4 juin 1972 à Los Angeles. Depuis, Angelina Jolie est devenue l'une des actrices les plus glamour de sa génération. Retour sur son évolution physique.
Culture
Avec Téléstar
VIDEOS - Le nonuple vainqueur de Roland Garros Rafael Nadal fête ses 31 ans ce 3 mai. L'occasion de revenir sur ses plus beaux points dans le Grand Chelem français.
Culture
Avec Téléstar
PHOTOS - Maman comblée, Alysson Paradis est aussi très active sur les réseaux sociaux. C'est donc tout naturellement qu'elle a partagé un nouveau cliché de son fils. Adorable !
Culture
Avec Téléstar
PHOTOS - Samedi 27 mai, Lily-Rose Depp a soufflé ses 18 bougies. L'occasion pour l'actrice de dévoiler une tenue vestimentaire ultra sexy.
Vidéos à la une
C'est parti pour une série de 20 concerts à l'occasion du rendez-vous musical de l'enseignement catholique, Chantemai, qui fête cette année ses 30 ans. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Une foule de plus en plus dense de pèlerins attend vendredi l'arrivée du pape François au sanctuaire portugais de Fatima, qui s'apprête à célébrer le centenaire des apparitions de la Vierge Marie à trois jeunes bergers. Tout au long de la matinée, les groupes de pèlerins venus à pied depuis plusieurs régions du Portugal affluaient vers le sanctuaire, certains parcourant à genoux, parfois en pleurs, les derniers mètres qui mènent à la chapelle.
Vidéos à la une
C'était au tour de la Russie de fêter ce mardi le 72e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie lors de la Seconde guerre mondiale. Plus de 10 000 soldats ont défilé sur la place Rouge de Moscou, sous les yeux du chef de l'Etat Vladimir Poutine, de ses ministres et de l'Etat major des armées. L'occasion de faire la démonstration de la force de la Russie avec une parade montrant au monde l'équipement militaire de pointe du pays.
Vidéos à la une
La Russie célébrait ce mardi le 72e anniversaire de la victoire de l'URSS sur l'Allemagne nazie lors de la Seconde guerre mondiale. Le 'défilé de la Victoire' est l'une des fêtes les plus populaires du pays. Quelques 10 000 soldats ont défilé sur la place Rouge de Moscou, sous les yeux du président Vladimir Poutine, de ses ministres et de l'Etat major des forces armées. 'Je vous félicite en ce jour de victoire, un jour dont la grandeur est définie par le peuple : son acte de bravoure sans précédent pour la patrie, et sa contribution héroïque à la défaite du nazisme' a déclaré Vladimir Poutine lors du traditionnel discours, suivi par des millions de téléspectateurs. La parade s'est poursuivie par la présentation des nouveaux équipements militaires, comme les systèmes antiaériens Pantsir-SA et Tor-M2DT opérationnels sur l'archipel François-Joseph, dans l'océan Arctique. Le clou su spectacle devait être le volet aérien : 17 hélicoptères et 55 avions de combat devaient survoler la place. Mais ce dernier a été annulé à cause de la neige qui s'abattait sur la capitale. Des parades moins colossales ont été organisées dans 28 autres villes russes touchées par la 'Grande Guerre Patriotique', nom donné à la Seconde Guerre mondiale en Russie.
Culture
Avec Téléstar
PHOTOS - Ce vendredi 5 mai, Virginie Efira fête ses 40 ans. Pour l'occasion, la rédaction vous propose quarante clichés marquants de sa carrière.
Culture
Avec Téléstar
Joyeux anniversaire Jean Rochefort ! L'acteur à la légendaire moustache fête ce 29 avril ses 87 ans. Quelle est son actualité en cette année 2017 ?
Vidéos à la une
La Marche des Vivants Des milliers de jeunes du monde entier ont participé lundi à Auschwitz à la Marche des Vivants pour rendre hommage aux victimes de la barbarie nazie. Les participants ont parcouru à pied les 3 kilomètres qui séparent Auschwitz de Birkenau, le principal site d'extermination. L'Allemagne nazie a exterminé de 1940 à 1945 à Auschwitz-Birkenau environ 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs. Les autres victimes de ce camp furent surtout des Polonais non juifs, des Tziganes et des prisonniers soviétiques. Commémorations en Israël En Israël, la vie s'est figée comme chaque année dans tout Israël pendant deux minutes lundi matin au son lugubre des sirènes, pour marquer la journée de la Shoah en mémoire des six millions de victimes juives du nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale. A 10h00 précises, les automobilistes sont descendus de leur voiture, les autobus se sont arrêtés de même que les piétons qui se sont recueillis dans les rues. Les élèves et étudiants ont marqué les deux minutes de silence dans les établissements scolaires. Toutes les chaînes de radio et de télévision israéliennes diffusent depuis dimanche soir des témoignages, des documentaires et des films uniquement consacrés au génocide. Les conditions de vie précaire de nombreux survivants vivant en Israël ont tenu une large place dans les commentaires des médias. Plus de 213.000 rescapés de la Shoah vivent en Israël en 2017, dont une grande partie vit en dessous du seuil de pauvreté, selon les organisations d'aide aux rescapés. Avec agence (AFP)
Vidéos à la une
Le pape émérite Benoît XVI a célébré ses 90 ans avec une bonne bière allemande, venue de son pays d'origine. La fête a eu lieu dans son jardin du Vatican, là où il passe sa retraite, après avoir renoncé à sa charge en février 2013, pour la première fois dans l'histoire de l'Eglise. Il a écouté de la musique bavaroise en compagnie de son frère aîné, Monseigneur Georg Ratzinger.
Vidéos à la une
Il y a cinquante ans disparaissait Toto, sans doute le plus grand acteur comique italien... A cette occasion une université de Naples, sa ville d'origine, a décidé de lui rendre hommage en lui décernant un diplôme posthume. De son vrai nom Antonio de Curtis, Toto a joué dans plus d'une centaine de comédies, encore projetées aujourd'hui, et un demi-siècle plus tard il est toujours une légende de la culture populaire italienne. Il #15aprile del 1967 ci lasciava Antonio De Curtis, in arte Totò. ASCOLTA lo speciale di #PezziDa90 >> https://t.co/lzhzWqSSu3 pic.twitter.com/qgnNO7ccqB- Rai Radio2 (@RaiRadio2) April 14, 2017
Vidéos à la une
Alors que les tensions avec les Etats-Unis atteignent leur paroxysme, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a présidé une démonstration de force de l'armée nord-coréenne pour célébrer le 105e anniversaire de la naissance du fondateur du pays. Un défilé militaire d'ampleur pour marquer le "Jour du Soleil", le nom officiel donné au jour de la naissance de Kim Il-Sung, le 15 avril 1912, qui n'est autre que le grand-père du leader coréen. Pour la première fois, lors de cette parade, un missile balistique a été lancé d'un sous-marin coréen. La Corée se dit prêtre pour la "guerrre" Pyongyang a intimé à Washington de mettre fin à l'envoi qualifié d'"insensé" de ce groupe aéronaval au large des côtes coréennes ou de faire face à des représailles, se disant prête pour la "guerre". La Chine a averti qu'un "conflit" pouvait "éclater à tout moment" et prôné "le dialogue" comme "seule issue". De son côté, la Russie, également "très inquiète", a appelé toutes les parties à la "retenue" et mis en garde contre "toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation". Le gouvernement Trump veut se montrer ferme face à l'ambition de Pyongyang de se doter d'un missile capable d'atteindre les Etats-Unis et le développement de son programme nucléaire et balistique. La Corée du Nord a déjà effectué cinq tests nucléaires, dont deux l'année dernière. Elle est d'ailleurs sous le coup de nombreuses sanctions imposées par les Nations unies. Avec agences
Vidéos à la une
Focus sur le Centre commercial de Confluence qui accuse un bilan positif dans le cadre de ses 5 ans d'existence.
Vidéos à la une
Le célèbre parc d'attraction, situé à Marne la Vallée, fête, ce mois-ci, ses 25 ans. Avec sept hôtels, deux parcs à thèmes, et 13 millions de visiteurs par an, Disneyland Paris est la première destination touristique d'Europe. Il représente, à lui seul, 6,2% des revenus internationaux en France. A l'occasion de cet anniversaire, quelques changements vont être opérés.
Vidéos à la une
En Pologne, de nombreuses cérémonies ont marqué ce lundi le 7e anniversaire de la catastrophe de Smolensk. En 2010, ce crash aérien avait coûté la vie au président polonais Lech Kaczynski et à un grand nombre de personnalités. Selon le parti nationaliste au pouvoir Droit et Justice (PiS), dirigé par le frère jumeau du président décédé, Jaroslaw Kaczynski, ce crash n'était pas accidentel contrairement à ce qu'avait établi la première enquête menée sous le gouvernement du libéral Donald Tusk. Une nouvelle commission d'enquête avait ainsi été mise en place par le gouvernement libéral à son arrivée au pouvoir en 2015. Elle vient de livrer sa version. Elle affirme qu'une nouvelle analyse de preuves montre que l'appareil s'est désintégré en vol avant de toucher le sol. Une autre enquête est en cours côté russe. La Russie à qui Varsovie demande de restituer l'épave de l'avion, en vain. Pour la Pologne, les débris de l'appareil représentent une pièce à conviction majeure qui pourrait permettre d'établir si le crash est dû à un accident ou un attentat.
Société
Le présentateur historique du "JT de 13 heures" de TF1 fête son anniversaire ce samedi 8 avril. Devinez le nombre de bougies qu’il va souffler cette année !
Vidéos à la une
Il y a un siècle, les Etats-unis faisaient leur entrée dans la Première Guerre mondiale. Au moment du vote de la déclaration de guerre officielle par le Congrès, le 6 avril 1917, de nombreux citoyens américains combattent déjà comme volontaires dans les forces alliées. La Première Guerre mondiale est le premier conflit pendant lequel ont eu lieu des attaques massives au gaz. Elle a été déclenchée par l'assassinat à Sarajevo par un nationaliste serbe de l'archiduc François-Ferdinand, l'héritier de l'empire d'Autriche-Hongrie. Un mois plus tard, Vienne adresse un ultimatum à la Serbie. Le jeu d'alliances entre les puissances européennes fait le reste et entraîne l'Europe et le monde dans un conflit sanglant. En 1918, une ultime contre-offensive accule les Allemands et les contraint à demander au président Wilson une armistice, même si leurs troupes occupent encore une bonne partie de l'Europe. La Première Guerre mondiale a été le conflit le plus destructeur de l'histoire moderne, avec plus de dix millions de soldats tués. Considérant l'Allemagne comme le principal instigateur du conflit, les puissances alliées européennes ont imposé des obligations rigoureuses au vaincu.
Vidéos à la une
Disneyland Paris a fait sa pub pour ses nouvelles attractions 3D à l'occasion du 25ème anniversaire de son ouverture en banlieue de Paris. Même qu'à l'époque on disait... 'Eurodisney'.
Vidéos à la une
Plus de 10 000 personnes ont défilé samedi à Rome, avec en tête la défense de l'Union européenne (UE), même si toutes ne partageaient pas la même vision de l'avenir. Un mot d'ordre commun émergeait néanmoins, sous la forme d'un slogan : 'Ensemble, nous sommes debout ; divisés, nous tombons.' 'Nous sommes ici parce que nous croyons au rêve européen, témoigne Marco Aliano, 18 ans, membre des Jeunes Européens fédéralistes. Plus que jamais, nous avons besoin de plus d'Europe. Nous voulons des Etats-Unis d'Europe.' Des Britanniques opposés à la sortie de leur pays de l'UE ont sorti les drapeaux, et ce slogan : 'Fiers de l'UE ; honteux du Brexit.' Les autorités avaient placé la ville sous haute surveillance, craignant la présence de militants anarchistes et d'autonomes. Elle a ainsi saisi, dans des camionnettes, des cagoules, des masques à gaz, des barres métalliques et des fumigènes.
Vidéos à la une
60 ans après la signature des traités de Rome, tous les dirigeants européens sont venus réaffirmer leur attachement à l'Union là où tout a commencé. Tous... à l'exception du Royaume-Uni qui ne fera plus partie de l'aventure. Le président de la Commission a tenu a raviver l'esprit des pères fondateurs. 'Je vais signer mes chers amis la déclaration de Rome avec le stylo, la plume devrais-je dire, qu'ont employé ceux qui en 1957 pour le Luxembourg ont signé le traité de Rome: il y a des signatures qui durent', a déclaré Jean-Claude Juncker. Les signatures durent mais les temps changent et les défis sont nombreux. En matière de sécurité par exemple, les européens vont devoir accélérer leurs coopérations pour ne plus dépendre des Etats-Unis. Le texte fait aussi mention du 'progrès social'. Une question longtemps délaissée au profit de la rigueur budgétaire et qui revient au centre des priorités. Un levier pour reconnecter les citoyens avec le projet européen et combattre la montée des populismes. Les dirigeants ont unis leurs voix pour réclamer une Europe plus humaine et surtout moins bureaucratique. Tous affirment vouloir avancer dans la même direction sans parvenir à définir clairement le cap à suivre. Ils n'ont peut-être pas la même vision du projet européen mais aujourd'hui, les 27 viennent de confirmer leur participation à l'Union européenne. 'Sous le soleil de la capitale romaine, les 27 Chefs d'Etat et de Gouvernement ont affiché leur unité', commente Grégoire Lory, notre enoyé spécial à Rome. 'Le sourire aux lèvres, tous les dirigeants européens ont signé la Déclaration de Rome, 60 ans après le Traité du même nom, fondateur de l'Union européenne. Pour le Président de la Commisison européenne, Jean-Claude Juncker, ce document est tout simplement un nouveau départ pour le projet européen, mais la priorité est maintenant de transformer ces paroles en actes'.
Vidéos à la une
Les dirigeants d'Allemagne, de Belgique, de France, d'Italie, du Luxembourg et des Pays-Bas ont signé les Traités de Rome le 25 mars 1957. Ils sont entrés en vigueur le 1er janvier 1958. Ces traités établissent, pour une durée illimitée, la Communauté économique européenne (CEE, ou Marché commun) et la Communauté européenne de l'énergie atomique (CEEA, ou Euratom).
Vidéos à la une
Vingt-sept Etats membres de l'Union européenne (UE) ont, samedi, à Rome, solennellement renouvelé leur engagement européen. Ils n'étaient que 27 car le Royaume-Uni, pour cause de Brexit, ne s'est pas déplacé aux célébrations du 60è anniversaire des traités de Rome : deux textes signés le 25 mars 1957, entre six Etats - la France, l'Allemagne, l'Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. La cérémonie s'est tenue au Capitole, dans un palais de la Renaissance, là précisément où l'acte fondateur de l'UE a eu lieu. 'Nous ne sommes pas fatigués de l'Europe mais nous voulons qu'elle fonctionne mieux, a déclaré le nouveau président du Parlement européen, l'Italien Anatonio Tajani. Beaucoup d'erreurs ont été commises. Et notre Union est encore incomplète, souvent lointaine des problèmes, divisée, inefficace, trop bureaucratique. Je suis préoccupé de la désaffection croissante que cela provoque chez nombre de citoyens. Et nous ne pourrons pas aller de l'avant sans rapprocher l'Europe des gens.' 'Divisée, inefficace, trop bureaucratique' : ce sont précisément ces arguments que brandissent les souverainistes pour plaider une sortie de l'UE. L'an dernier au Royaume-Uni, lors du référendum sur le Brexit ; cette année en France, alors que la favorite des sondages, la présidente du Front national, Marine Le Pen, prône une sortie de l'UE. Ne cherchant pas à nier leurs divergences dans la déclaration finale, les chefs d'Etat et de gouvernement des 27 y évoquent un avenir 'à des rythmes différents'. 'Il y aura un 100e anniversaire de l'UE', a, pour sa part, prédit le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.
Vidéos à la une
A l'occasion du 60ème anniversaire du traité de Rome, le Parlement européen a invité 751 citoyens (le nombre de députés européens) du Vieux Continent à venir débattre dans l'hémicycle de Bruxelles. Après une session studieuse sur l'avenir de l'Europe, un concert a clôturé les festivités.
Vidéos à la une
C'est le silence qui régnait en Belgique pour rendre hommage aux victimes des attentats terroristes. Unis dans l'émotion, le roi des Belges, les familles, les survivants, les secouristes et les hautes autorités du pays se sont recueillis ensemble lors de plusieurs commémorations . Sarah Esmael Fazal a perdu sa soeur le 22 mars 2016. Lors de sa prise de parole, elle tente de se tourner vers l'avenir. " Faites que toutes ces belles âmes ne nous aient pas quitté pour rien ", demande-t-elle, les larmes aux yeux. Lors de son intervention, le roi Philippe, a souhaité célébrer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme. " Vous partagez ces profondes blessures causées par la folie meurtrière ", adresse-t-il aux familles du monde entier. Aujourd'hui, un an après les #attentats du #22mars, nous commémorons les victimes des #BrusselsAttacks #Zaventem #Maelbeek #NeverForget pic.twitter.com/2E8SmpaXpE- Belgian Royal Palace (@MonarchieBe) 22 mars 2017 Les attaques terroristes du 22 mars 2016 sont les pires de l'histoire de la Belgique. C'est à 07h58 que deux terroristes ont fait explosé leurs charges dans le hall d'enregistrement de l'aéroport de Bruxelles. Un peu plus d'une heure plus tard, un troisième djihadiste activera sa bombe dans la station de métro Maelbeek, en plein coeur du quartier européen de la capitale belge. Ces attentats tueront 32 personnes et en blesseront plus de 300. La petite amie de Jonathan Selemani fait partie des victimes de la station Maelbeek. Il a finalement décidé de participer aux cérémonies. " C'était difficile au début. On a réfléchi à venir ou pas mais je crois que pour elle on doit être fort ", explique-t-il. Pour ces commémorations un monument en l'honneur de toutes les victimes du terrorisme a été inauguré. Il s'intitule: Blessés mais toujours debout face à l'inconcevable.
Vidéos à la une
La Belgique n'oubliera jamais les attentats du 22 mars 2016. Mercredi matin à l'aéroport de Bruxelles, le roi des Belges et son épouse ont rendu hommage aux victimes des attentats jihadistes qui ont ensanglanté la capitale il y a tout juste un an. Les pires attaques terroristes qu'ait jamais connu la Belgique ont fait 32 morts et plus de 320 blessés. Minute de silence en hommage aux victimes des attentats du #22mars à l'aéroport de Bruxelles https://t.co/6Lzhtk60Qu pic.twitter.com/WLxyyqVZBN- RTBF info (@RTBFinfo) 22 mars 2017 A 7 h 58 précisément, une minute de silence a été observée en mémoire des 16 premières personnes tuées dans le hall des départs de l'aéroport. Des commémorations sont également prévues à la station de métro Maelbeek où s'était produite la seconde attaque-suicide au cours de laquelle 16 personnes avaient également péri. Une sculpture monumentale sera inaugurée dans la matinée non loin des lieux du drame. Attentats de Bruxelles : un an après, la Belgique se souvient https://t.co/2TrSLMKNzc pic.twitter.com/Jz0yrNW8Tg- Le Point (@LePoint) 22 mars 2017 Avec Agences
Vidéos à la une
Un an après les attentats terroristes de Bruxelles, les images sont toujours aussi violentes pour les victimes et les témoins. Jef était à l'aéroport de Zaventem lors de l'attaque. Il avait quitté sa file d'attente pour passer un coup de fil, quelques instants avant la première explosion. Cet appel lui a sauvé la vie. " C'était un véritable chaos, c'était comme une zone de guerre ", explique-t-il. Jef se souvient des différentes réactions des uns et des autres. Mais il n'oublie pas sa première pensée : " qui je peux aider ? " Depuis il tente de reprendre le cours normal de son quotidien. Il se plonge dans la gestion de sa brasserie. Mais les images de l'attaque le hante toujours. " J'y pense presque tous les jours. (...) Je me réveille au milieu de la nuit en y pensant ", glisse Jef. Bart devait prendre un vol ce jour-là pour rejoindre sa petite amie, Emily, aux États-Unis. Ce jeune homme de 21 ans fera partie des victimes de la première attaque terroriste à Bruxelles. Il aura fallu trois jours et le recours à des test ADN pour confirmer sa mort. Emily décrit aujourd'hui sa vie comme " un lustre qui s'est brisé en mille morceaux et je dois les recoller mais c'est presque impossible. Je revis cette douleur tous les jours. Parfois je ne réalise pas que cela fait un an. J'ai l'impression que cela fait une éternité que Bart n'est plus avec moi ". Les attentats de Bruxelles ont tué 32 personnes et fait plus de 300 blessés.

Pages

Publicité