Interrogée par les lecteurs du "Parisien", la maire de Paris a présenté ses projets en matière de circulation automobile dans la capitale. 

Anne Hidalgo a engagé une lutte contre la voiture à Paris. Ce dimanche 1er octobre, la circulation est d'ailleurs pour la première fois interdite aux véhIcules motorisés dans toute la capitale. "Nous devons réduire la circulation automobile car la pollution tue chaque année 2 500 personnes à Paris et 6 000 dans l’agglomération parisienne", a assuré la maire de Paris dans une interview accordée aux lecteurs du Parisien. Elle assure que dans les faits, "l'essentiel des déplacements se fait en transports en commun" dans la capitale et avance un chiffre : "À Paris, un habitant sur dix utilise sa voiture pour aller travailler".

À lire aussi :Anne Hidalgo répond aux critiques et aux "réacs"

Bientôt un parc avec au milieu une rivière ?

Publicité
Anne Hidalgo souhaite en effet initier un changement "de modèle en matière de mobilité" pour que les Parisiens et Franciliens puissent à terme "se passer d'une voiture personnelle". La maire de Paris ne souhaite pas abaisser à nouveau la vitesse sur le périphérique mais a une vision à plus long terme. "Nous avons déjà baissé la vitesse de 80 à 70 km/h. Mais un jour, dans très longtemps, le périphérique parisien ne sera plus une autoroute. Comme à Séoul, où un axe à grande circulation est devenu un parc avec au milieu une rivière.

En vidéo sur le même thème : Voitures : la folle nuisance créée pour faire plier Anne Hidalgo