Vidéos à la une
L'avocat du cardinal Barbarin Me André Soulier a déclaré à BFMTV être "impressionné par la sérénité" de son client. "Je souhaite, et je n'en doute pas une minute, que la justice sera à la hauteur de cette sérénité", a-t-il ajouté. Il s'est également félicité de "pouvoir connaître d'ici quelques semaines les plaintes, leurs contenus, leurs auteurs, les dates et les faits précis".
Publicité