Vidéos à la une
La bataille parlementaire ne fait que commencer mais les esprits s'échauffent déjà. Dans la même veine que ses propos sur BFMTV mercredi matin, le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, a dénoncé de la part de certains parlementaires une "volonté de pousser le gouvernement à aller au 49-3" et des "amendements d'obstruction" . "Il y a des gens qui sont là pour bloquer", a-t-il glissé dans la salle des 4 colonnes avant la reprise des débats, déclenchant la foudre du chef de file des députés Front de gauche, André Chassaige, mais aussi du député LR Damien Abad.
Publicité