Vidéos A la une
"Il était temps", a estimé François Fillon ce mardi sur BFMTV et RMC, à propos de l'arrêté préfectoral pris pour limiter les nuisances créées par "Nuit debout" sur la place de la République de Paris. Pour celui qui fut Premier ministre sous Sarkozy, "le gouvernement est responsable parce qu'il a laissé faire, à Notre-Dame-des-Landes, à Sivens et maintenant il laisse faire ici". Il a dénoncé une "forme de tolérance de ces mouvements" qui ferait peser "une sorte de menace sur notre système démocratique". Le candidat LR à la primaire de droite et du centre a par ailleurs estimé que ce type de manifestations générait toujours "du désordre et de la violence".
Vidéos A la une
Jean-Pierre Raffarin était l'invité de Jean-Jacques Bourdin mercredi matin sur BFMTV et RMC. "Le Front national c'est un adversaire premier" a déclaré l'ancien Premier ministre, qui considère que "le parti socialiste a des responsabilités immenses dans la montée du Front national". "Je pense qu'on ne peut pas les mettre tout à fait sur le même plan, on ne peut pas les comparer", a-t-il ajouté. L'ancien Premier ministre a également insisté sur le sujet de l'emploi, qui est "la première préoccupation des Français".
Vidéos A la une
Véronique Jacquier revient, ce mardi, dans sa chronique politique quotidienne sur les anciens ministres, dont Jean-Marc Ayrault, et l'écologiste Cécile Duflot, qui ont effectué leur grand retour...
Vidéos A la une
Jean-Pierre Raffarin était l'invité de BFMTV et RMC mercredi matin. L'ancien Premier ministre et sénateur UMP de la Vienne s'est exprimé sur les résultats du premier tour des élections...
Vidéos A la une
Jean-Jacques Bourdin reçoit Jean-Pierre Raffarin, sénateur UMP de la Vienne. L'ancien Premier ministre a évoqué les troubles à l'UMP, liés à la fois aux primaires pour la mairie de Paris mais également à l'absence de leader dans le parti. Jean-Pierre Raffarin appelle au calme et à l'unité pour...
Vidéos A la une
Dans l'émission Bourdin Direct, Jean-Pierre Raffarin a condamné l'agression qui a causé la mort du jeune militant d'extrême gauche. "Je souhaite que la justice face la clarté sur cette affaire et que les responsables soient sévèrement punis. S'il doit y avoir une organisation à l'origine de ce type...
Publicité