Vidéos A la une
C'est un amendement on ne peut plus sérieux présenté par la députée PS Catherine Coutelle pour réduire le coût des produits hygiéniques féminins. Objectif : faire bénéficier d'une TVA à 5,5% ces produits actuellement imposés à 20%. Face aux députées de gauche qui soutiennent la proposition, le secrétaire d'Etat en charge du Budget, Christian Eckert, refuse de céder, citant les couches de nouveaux-nés ou les mousses à raser qui sont eux aussi "à 20% de TVA". Au cours du débat, le député UDI Arnaud Richard suggérera même d'orienter la discussion vers les "coupes menstruelles", notamment pour des raisons de santé publique.
Publicité