Vidéos A la une
OEIL DU WEB. Depuis plusieurs années maintenant, l'état de santé du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, se dégrade. En déplacement en Algérie, le Premier ministre Manuel Valls a publié sur son compte Twitter une photo du chef de l'État mal en point. De quoi faire réagir les internautes.
Vidéos A la une
Abdelhak Goradia avait 51 ans. Jeudi soir, il est mort étouffé dans son vomi alors qu'une escorte policière conduisait cet Algérien à l'aéroport de Roissy, en vue de l'expulser. Mais ses proches s'interrogent: sa mort est-elle réellement naturelle?
Vidéos A la une
Un Algérien de 51 ans est décédé par asphyxie lors de son expulsion à Roissy. Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte. Père d'une petite fille française, il ne souhaitait pas retourner en Algérie. Lors des procédures d'expulsion, la police est autorisée à pratiquer des gestes de contrainte, qui peuvent avoir des conséquences graves.
Vidéos A la une
Stéphane Maugendre, avocat au Groupe d'information et de soutien des immigrés (GITSI) évoque "3 étrangés" décédés suite a des asphyxies alors qu'ils étaient en procédure d'expulsion. L'avocat ajoute qu'une technique policière "prohibée par le ministère de l'Intérieur mais encore employée" peut conduire à étouffement.
Vidéos A la une
Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire après la mort jeudi d'un Algérien sous le coup d'une procédure d'expulsion. Cet homme de 51 ans est mort d'une crise cardiaque lors de son transfèrement du centre de rétention à l'aéroport de Roissy.
Publicité