Magazine
Une supportrice albanaise a acquis une jolie petite notoriété depuis qu'elle a tapé dans l'oeil des caméras et des photographes dans les tribunes du stade Vélodrome lors du match France-Albanie. Découvrez la jeune femme en images dans notre diaporama !
Vidéos Argent/Bourse
Le match qui opposera ce jeudi après-midi à Lens, l'Angleterre au Pays de Galle est jugé à risque. La rencontre des frères ennemis pourrait donner à des heurts entre supporters. Près de 50.000 personnes sont attendues. La sécurité a été renforcée, la vente d'alcool à emporter a été interdite, et les écoles sont fermées.
Vidéos Argent/Bourse
Après leur victoire face à l'Albanie, les Bleus sont de retour au centre d'entraînement de Clairefontaine. Une conférence de presse sera organisée cet après-midi mais l'équipe de France devrait profiter de cette journée pour récupérer.
Vidéos Argent/Bourse
C'est dans les dernières minutes de match que la France l'a emportée face à l'Albanie mercredi. Un soulagement pour les supporters mais aussi pour les joueurs. Antoine Griezmann a dédié son but à sa petite fille, née il y a deux mois. Dimitri Payet, auteur du second but et Paul Pogba ont exprimé leur joie sur Twitter.
Vidéos Argent/Bourse
C'est dans les dernières minutes de match que la France l'a emportée face à l'Albanie mercredi. Un soulagement pour les supporters mais aussi pour les joueurs qui ont relâché la pression dans l'avion à leur retour de Marseille.
Vidéos Alaune
Pour la journée internationale des enfants, des policiers albanais se sont déguisés en superhéros et ont surpris des enfants hospitalisés à Tirana, en Albanie.
Vidéos Alaune
Cinq employés d'un orphelinat du nord de l'Albanie ont été arrêtés suite à des accusations d'abus sexuels sur des pensionnaires mineurs. Il y a des preuves selon le procureur, qui indique que les poursuites portent aussi sur du travail illégal. Cet orphelinat, géré par la ville de Shkodra, accueille aussi des enfants, qui ne peuvent pas être pris en charge par leurs familles.
Vidéos Alaune
L'Union européenne peut visiblement encore faire rêver. C'est le cas en Albanie, un pays des Balkans encore très associé à des maux, tels que la corruption ou la criminalité. Mais le socialiste Edi Rama, qui le dirige depuis près de trois ans, s'efforce de le réformer. Objectif : rentrer dans le club européen. Alors où en est l'Albanie ? Nous avons rencontré Edi Rama. Audrey Tilve, Euronews Commençons par l'objectif européen puisque c'est votre mantra. L'Albanie a le statut de candidat depuis 2014. Vous poussez pour que les négociations d'adhésion débutent le plus vite possible, dès cette année. Qu'a-t-elle encore de si attrayant cette Union européenne quand on voit l'état dans lequel elle se trouve ? Edi Rama, Premier ministre albanais 'Je pense que chez nous et en général dans les Balkans, on n'a pas oublié ce qu'on oublie souvent en Europe, que l'Union européenne, c'est surtout un projet de paix et de prospérité construit ensemble. Il faut juste se souvenir que j'ai visité Belgrade après 68 ans et que mon homologue serbe est venu à Tirana pour la première fois dans l'histoire de deux pays voisins qui ont mené des guerres l'un contre l'autre. Et pourquoi ? Parce qu'on est tous unis dans cet effort pour rejoindre l'Europe. Et oui, si l'Europe a des problèmes, ce sont des problèmes qu'il faut traiter non pas comme le résultat d'un projet qui ne marche pas mais comme le résultat d'un manque de courage et de leadership pour accomplir ce projet.' Euronews Et dans une Union européenne déjà très affaiblie, quel serait l'intérêt d'accueillir une Albanie qui a encore beaucoup de problèmes ? Edi Rama, Premier ministre albanais 'Exactement pour les raisons dont Marine Le Pen et ses proches en Europe font la propagande contre le soit-disant élargissement, exactement pour ça, pour une Europe plus sûre, il faut accomplir le projet et ne pas laisser au milieu de l'Europe, dans le coeur de l'Europe, une zone grise où des acteurs d'en dehors de l'Europe - la Russie ou le fondamentaliste islamique - trouvent leurs fiefs pour mettre en danger la sécurité européenne.' Euronews En tout cas, avant de commencer à négocier votre adhésion, Bruxelles vous demande une grande 'réforme': http://www.europarl.europa.eu/news/fr/news-room/20160407IPR21791/Albanie...'efforts-n%C3%A9cessaires-en-mati%C3%A8re-de-r%C3%A9formes du système judiciaire. Une réforme qui tarde à venir notamment en raison des rapports extrêmement conflictuels entre votre gouvernement et l'opposition, qui ralentissent les travaux au Parlement. Comment allez-vous sortir de cette impasse ? Edi Rama, Premier ministre albanais 'La réforme ne tarde pas à venir. On s'est embarqué dans cette réforme il y a un an et quelques mois et on est en train de la finaliser. C'est une réforme constitutionnelle, c'est une réforme fondamentale et radicale pour changer complètement le système judiciaire. Et bien sûr, c'est très, très difficile. Il y a des débats, il pourrait y en avoir beaucoup plus, et il ne faut jamais oublier deux choses, premièrement, nous, on est dans le calendrier...' Euronews Quel est le délai, quand est-ce que vous voulez faire adopter cette réforme ? Edi Rama, Premier ministre albanais 'Nous, on veut ouvrir les négociations d'adhésion à la fin de l'année, voilà, et il faut que quand le Conseil européen soit réuni, la réforme soit passée, et elle sera passée. Et de l'autre côté, il faut arrêter avec cette histoire de l'Albanie corrompue et criminelle parce que c'est...' Euronews Les magistrats ne sont pas corrompus en Albanie ? Vous prenez à témoin les Albanais qui nous regardent ? Edi Rama, Premier ministre albanais 'Il faut arrêter avec cette histoire de l'Albanie corrompue et criminelle et des Balkans corrompus et criminels parce que c'est un stéréotype qui a été créé pendant de nombreuses années pour criminaliser ces pays très facilement.' Euronews D'après le parquet anti-mafia italien et des rapports d'experts, un tiers à peu près de l'économie albanaise serait régi par la criminalité avec des trafics en tout genre trafic de drogue, trafic d'armes, des femmes, d'organes. Edi Rama, Premier ministre albanais 'Ca c'est dégueulasse, ça c'est dégueulasse. Il n'y a jamais eu un rapport nulle part qui dit qu'un tiers de l'économie albanaise, c'est du trafic d'êtres humains, de drogues etc.' Euronews Quelles sont vos estimations, quels sont vos chiffres ? Vous niez le fait qu'il y ait du trafic de drogue, d''armes':http://www.politico.eu/article/the-european-nation-with-a-deadlier-gun-c... une traite des femmes en Albanie ? Edi Rama, Premier ministre albanais 'Je nie profondément et je vous dis que c'est complètement faux de parler de trafic d'armes de l'Albanie.' Euronews Donc il n'y a aucun problème en Albanie avec la criminalité ? Tout va bien ? Edi Rama, Premier ministre albanais 'Pourquoi on doit aller d'une extrême à l'autre ? Je ne comprends pas. Soit il n'y a aucun problème soit il y a la criminalité totale en Albanie. Pourquoi ? Il n'y a pas quelque chose de plus rationnel ? Ou c'est journalistiquement intéressant de raconter ces histoires. Vous avez décrit l'Albanie comme si c'était la source des maux de l'Europe mais ce n'est pas vrai.' Euronews Ca n'est pas ce que j'ai dit. Edi Rama, Premier ministre albanais 'C'est un pays qui change chaque jour, avec des problèmes, avec un passé vraiment très, très difficile, le plus difficile de tous les pays communistes parce qu'on a été durant 50 ans isolé non seulement de l'Europe occidentale mais aussi de l'Europe de l'Est, et voilà. On a fait en 25 ans un vrai miracle si on considère d'où on est parti.' Euronews Alors changeons de sujet pour parler de l'économie du pays que vous essayez de développer, de booster. Les investissements étrangers sont en hausse. Néanmoins, le pays produit encore peu, il importe beaucoup. Sur quels secteurs est-ce que vous misez pour l'avenir ? Edi Rama, Premier ministre albanais 'Alors, l'Albanie est très riche en ressources naturelles, le pétrole, le gaz, les minerais. L'Albanie a un potentiel extraordinaire pour le tourisme, l'Albanie peut développer une agriculture assez compétitive pour ses propres besoins, on a fait beaucoup aussi sur l'énergie, et bien sûr on a une main d'oeuvre encore très peu chère et ça nous a aidé à développer davantage le secteur de la manufacture. C'est sur ces sources de croissance qu'on cherche à construire notre nouveau modèle économique et ça marche.' Euronews On va finir sur une note un peu plus personnelle. Avant d'entrer en politique, vous étiez artiste peintre. Avec le recul, vous ne regrettez pas d'avoir quitté le monde des arts ? Edi Rama, Premier ministre albanais 'Je ne regrette jamais rien moi. J'avais d'autres plans mais voilà, je suis ici, je suis devant vous, et j'ai pris la grande responsabilité de diriger le gouvernement de mon pays et c'est le plus grand privilège et le plus grand honneur que quelqu'un puisse avoir. Mais dans le même temps, je n'ai pas suspendu mon travail d'artiste. Je fais l'artiste pendant que je fais le Premier ministre. Je peins pendant des réunions, je peins pendant les coups de fil et ça m'aide beaucoup à me concentrer dans les coups de fil et dans les réunions, et vous voyez, comme je ne peins pas pendant les interviews, ça ne marche pas toujours parfaitement.' ---------------- Biographie : Edi Rama Edi Rama est né à Tirana, la capitale albanaise, le 4 juillet 1964 Il devient Premier ministre en septembre 2013 Il a été maire de Tirana entre 2000 et 2011 Edi Rama a été ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports entre 1998 et 2000 Avant de faire de la politique, il était peintre
Magazine
En Albanie, la chaîne de télévision Zjarr TV propose des bulletins d'informations présentés par des jeunes femmes en tenue légère. Parmi elles, Greta Hoxha, 24 ans, est rapidement devenue très populaire, notamment grâce à ses généreux atouts. Découvrez la bombe qui fait grimper les audiences en images dans notre diaporama.
Vidéos Alaune
Vingt-cinq ans jour pour jour après la chute du communisme en Albanie, jeudi, des milliers de manigfestants ont investi les rues de la capitale, Tirana pour réclamer la démission du Premier ministre socialiste Edi Rama, accusé de corruption. Des heurts ont été enregistrés : certains manifestants ont jeté des pierres et des fumigènes contre le siège du gouvernement Mais les policiers non armés, en faction devant le bâtiment du gouvernement, ne sont pas intervenus, pas plus que des policiers antiémeutes déployés à proximité des sièges des ministères de l'Intérieur et du Transport. 'Nous réclamons des élections anticipées, le gouvernement de Rama doit s'en aller, ce gouvernement est corrompu et l'heure est venue de le renverser', a lancé à la foule Lulzim Basha, leader du Parti démocratique qui avait lancé l'appel à la manifestation. L'Albanie a obtenu en juin 2014 le statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenne.
Vidéos Insolite
Suivez en direct sur RMC Sport la journée spéciale tirage au sort de la phase finale de l'Euro 2016. L'équipe de France hérite de l'Albanie, de la Roumanie et de la Suisse dans le groupe A. En match d'ouverture au Stade de France, les Bleus affronteront les Roumains, le 10 juin.
Vidéos Insolite
L'étudiante de Enki Bracaj qui présentait le JT albanais de la chaîne Zjarr TV avec un décolleté plongeant a été démise de ses fonctions après avoir posé pour Playboy. Voici sa remplaçante, Greta Hoxha.
Vidéos Insolite
La chaîne de télévision albanaise Zjarr TV a offert le poste de présentatrice télé pour une émission d’information internationale à Enki Bracaj, une étudiante de 21 ans. La jeune femme a tapé dans l'œil des producteurs de la chaîne lors de son audition en se présentant avec seulement une veste...
Vidéos Alaune
Le nord-est de l'Albanie est en proie à des feux de forêt, attisés par le vent et des températures avoisinant les 40 degrés.
Vidéos Alaune
Tirana et Belgrade s'engagent à oeuvrer pour la paix et la stabilité dans les Balkans. Un engagement historique concrétisé par la visite du Premier ministre serbe Aleksandar Vucic en Albanie. Malgré leur différend majeur sur le Kosovo, Vucic et son homologue albanais Edi Rama se mobilisent pour améliorer leurs fragiles relations. 'Si nous sommes assez intelligents et responsables, nous comprenons que les guerres et les effusions de sang ne résoudront pas nos problèmes. Et c'est grâce au dialogue, et à des relations honnêtes, que je peux dire que la Serbie et l'Albanie auront un avenir bien meilleur que par le passé', a déclaré Vucic. Le Premier ministre albanais souhaite même que les deux pays suivent le modèle franco-allemand de réconciliation d'après la Seconde Guerre mondiale. 'Je l'ai dit et je le répète encore une fois, l'idée d'une Grande Albanie est celle de ceux qui ne veulent pas du bien à notre pays. Nous avons pour objectif la coexistence pacifique. L'Albanie n'a pas de projet de Grande Albanie, nous n'en avons qu'un seul, rejoindre l'Union européenne', a expliqué Rama. Les tensions dans la région sont, en effet, alimentées par ce projet nationaliste de Grande Albanie qui vise à réunir tous les Albanais en un seul État. Cela comprendrait le Kosovo, ainsi que les parties de la Macédoine et de la Serbie, où ils sont majoritaires. Historic an overused word. Not today. avucic goes to #Tirana. First ever visit to #Albania by a Prime Minister of #Serbia.- James Ker-Lindsay (JamesKerLindsay) 27 Mai 2015 For the first time in 103 years the Serbian anthem is played in capital #Tirana. Visit of #Vuçiç to Albania.- Vincent Triest (@VincentTriest) 27 Mai 2015
Vidéos Alaune
Philippe Moyses fait partie des passagers français qui se trouvaient à bord ferry Norman Atlantic au moment où celui-ci à pris feu au large de l'Albanie. Selon lui, l'équipage n'a apporté aucune aide aux passagers. "C'était chacun pour soi."
Vidéos Alaune
Les autorités italiennes et grecques sont toujours à la recherche de disparus après le bilan donné hier soir. L'inquiétude grandit puisqu'il manquerait plus de 40 personnes. La liste des passagers est comparée avec celle des rescapés, mais la présence de clandestins est déjà évoquée.
Vidéos Alaune
Plus de 160 personnes sont encore à bord du Norman Atlantic, le ferry qui a pris feu dimanche au large de la Grèce. Des images ont été tournées à bord du ferry où l'on voit des couloirs et des cavines en feu.
Vidéos Alaune
En Albanie, au moins 3 personnes sont mortes dans des inondations. Parmi les régions les plus touchées, celle de Laç, au nord de la capitale. L'une des victimes est un homme qui roulait à moto. Il passait sur un pont qui s'est effondré. Les deux autres victimes circulaient sur une route de montagne, et leur véhicule a été emporté par un glissement de terrain. Les pluies diluviennes dans la nuit de mardi à mercredi ont provoqué une crue rapide des rivières, ainsi que des glissements de terrain. Les autorités ont demandé à l'armée de venir épauler les services de secours.
Vidéos Alaune
Un Premier ministre albanais reçu à Belgrade, en Serbie. Une visite historique, la première en 68 ans. Elle devait permettre d'apaiser les tensions entre les deux voisins. Mais il a suffi de quelques mots sur le Kosovo pour faire voler en éclat la tentative de rapprochement entre Tirana et Belgrade. Le Premier ministre albanais Edi Rama a lancé le sujet. 'Nous avons deux positions complètement différentes sur le Kosovo', a t-il dit, 'mais la réalité est unique et immuable. Le Kosovo a été reconnu par plus de 108 pays. Son indépendance a aussi été reconnue par la Cour internationale de justice et c'est une réalité régionale et européenne'. Son homologue serbe Aleksandar Vucic a aussitôt répliqué. 'Tout d'abord, je veux dire que je ne m'attendais pas à une telle provocation de la part du Premier ministre Rama, je ne pensais pas qu'il parlerait du Kosovo' s'est-il indigné. 'Car je ne vois pas ce qu'il a à voir avec le Kosovo. Je dois lui répondre car je ne permettrai à personne d'humilier la Serbie à Belgrade. Selon la Constitution, le Kosovo fait partie de la Serbie et n'a rien à voir avec l'Albanie et n'aura jamais rien à voir'. La Serbie a toujours refusé de reconnaître l'indépendance de son ancienne province, peuplée en majorité d'albanophones. Le Kosovo a déclaré de manière unilatérale cette indépendance en 2008. Depuis des progrès ont toutefois été réalisés, notamment sous la houlette de l'Union européenne. Un accord considéré comme 'historique' sur la normalisation des relations entre Belgrade et Pristina a ainsi été signé.
Vidéos Alaune
Le Premier minsitre serbe Aleksandar Vucic dénonce une 'provocation politique' après les incidents de mardi soir à Belgrade qui ont entraîné l'arrêt définitif du match de qualification pour l'Euro-2016 entre la Serbie et l'Albanie. Les incidents ont été provoqués par l'apparition d'un drapeau représentant le projet nationaliste de 'grande Albanie'. Selon Vucic, la provocation avait plusieurs objectifs : 'une tentative d'humilier le peuple serbe, ainsi qu'une volonté de causer à long-terme une instabilité dans la région des Balkans et particulièrement en Serbie'. Selon la télévision d'Etat serbe, Belgrade a accusé Olsi Rama, le frère du Premier ministre albanais d'avoir piloté le drone auquel était accroché initialement le drapeau. Olsi Rama a nié être à l'origine de l'incident. Les autorités albanaises ont félicité les footballeurs albanais d'avoir fait preuve de retenue. 'Nous avons montré que nous étions civilisés, une caractéristique qui est un facteur de paix et de compréhension que le peuple albanais veut montrer, a indiqué la ministre albanaise des Sports Lindita Nikolla. J'exprime ma gratitude en tant que citoyenne et en tant que ministre des Sports pour toutes les valeurs que notre équipe à montrer.' Coïncidence ou pas, ce drapeau de la discorde a fait son apparition à une semaine de la visite du Premier ministre albanais Edi Rama à Belgrade. La première du genre depuis des décennies. Avec AFP
Vidéos Sport
Le match de football Serbie-Albanie du mardi 14 octobre a été assez mouvementé. Il n'a en effet duré que 40 minutes à cause... d'un drone !Ce drone, qui a provoqué la colère des joueurs et l'interruption du match, trainait un drapeau de la "...
Vidéos Alaune
TIRANA - 21 septembre 2014 - En déplacement en Albanie, le pape François a rendu hommage à la société albanaise pour la coexistence pacifique entre musulmans, catholiques et orthodoxes. " Le climat de respect et de confiance réciproque, entre catholiques, orthodoxes et musulmans est un bien précieux pour le pays et acquiert une signification spéciale dans notre époque. Puisse l'Albanie poursuivre sans cesse sur cette route, devenant pour de nombreux pays un modèle ". Le souverain pontife a fustigé vigoureusement l'utilisation de Dieu comme "bouclier" par les mouvements fondamentalistes religieux. " Que personne ne pense pouvoir se faire de Dieu un bouclier lorsqu'il projette et accomplit des actes de violence et de mépris! Que personne ne prenne prétexte de la religion pour accomplir ses propres actions contraires à la dignité de l'homme et à ses droits fondamentaux ", a-t-il lancé devant les dirigeants albanais et les représentants religieux du pays.
Vidéos Alaune
Le pape François s'est rendu en Albanie ce dimanche, donnant ainsi un coup de projecteur sur ce petit pays européen oublié, situé au nord de la Grèce. C'est le premier déplacement sur le Vieux continent, hors d'Italie, du Souverain pontife depuis son élection en mars 2013. Le pape, qui a rencontré le Premier ministre et le président albanais, a salué la coexistence pacifique entre les religions pratiquée en Albanie où vivent environ 57 % de musulmans, 15% de catholiques et 11% d'orthodoxes. 'Le climat de respect et de confiance réciproque entre musulmans, catholiques et orthodoxes 'est un bien précieux pour le pays et acquiert une signification spéciale dans notre époque', a déclaré le pape qui a été accueilli par des centaines de milliers de personnes. 'Puisse l'Albanie poursuivre sans cesse sur cette route, devenant pour de nombreux pays un modèle', a-t-il ajouté. Avec AFP
Vidéos Alaune
Attendu comme le messie par les catholiques, c'est le pape François, dont la visite en Albanie est prévue dans quelques heures. Attendu aussi par la police, sur les dents, les mesures de sécurité sont impressionnantes. Si le Saint père refuse tout alarmisme, certains redoutent qu'il ne soit la cible d'islamistes, dans ce pays des Balkans où les catholiques sont minoritaires. 'Ca n'a pas d'importance pour moi que l'on soit catholique, orthodoxe ou musulman, dit Ksenofon Dilo, un habitant. Le pape vient visiter notre pays, un pays qui a beaucoup souffert et dans lequel il vient dire beaucoup de choses, notamment nous demander de préserver l'existence pacifique des religions.' Et la chapelle St Nicholas, à une trentaine de kilomètres de la capitale, est tout un symbole. 15 familles musulmanes du village ont aidé à financer sa reconstruction. L'Albanie, c'est 15% de catholiques, 11% d'orthodoxes et 56% de musulmans. 'L'Albanie est un fabuleux exemple de cette harmonie, dit le père Carmine Leuzzi, et le pape François vient confirmer cette harmonie, paix et amour fraternel entrre les croyants.' En 1967, la dictature désignait l'Albanie comme le premier pays athée du monde. Un demi-siècle plus tard, le pape va lancer un message de fraternité, depuis l'Albanie, modèle pour tous les pays où les croyants sont persécutés.
Vidéos Alaune
Pour son 1er voyage en Europe, le pape passe ce dimanche dans l'ancien pays communiste. Il y rencontrera une société dans laquelle les religions vivent en bonne entente et où l'Eglise catholique, bien que minoritaire, est dynamique.
Vidéos Alaune
On connaissait déjà l'existence d'un '7ème continent de plastique' dérivant à la surface des océans, on apprend aujourd'hui que les grands fonds marins sont aussi massivement souillés par les...
Vidéos Alaune
Ils sont près de 300 demandeurs d’asile, dont environ un tiers d’enfants. D’origine albanaise pour la plupart, ils campent depuis le mois de juillet sous un pont d’autoroute dans le centre...
Vidéos Alaune
200 albanais étaient convoqués devant le tribunal administratif. Le Grand Lyon demande leur expulsion.
Vidéos Alaune
200 albanais étaient convoqués devant le tribunal administratif. Le Grand Lyon demande leur expulsion.

Pages

Publicité