Vidéos à la une
Alain Jakubowicz, président de la Licra, va se porter partie civile avec quatre autres associations dans le procès qui s'ouvre, ce mardi, à Lyon sur les propos de Marine Le Pen qui avait comparé les prières de rue de musulmans à l'Occupation. "Elle veut en finir avec les propos sur l'antisémitisme mais elle provoque de plus en plus avec ses propos sur l'islam. Là, elle rejoint les deux, la Seconde Guerre mondiale remplace les propos de son père sur les juifs par les propos sur les musulmans. C'est cela le procès qui va avoir lieu cette après-midi. Il y a là un sens politique extrêmement important", a expliqué le président de la Licra.
Vidéos à la une
Alain Jakubowicz, Président de la LICRA, répond aux questions de Jean-Baptiste Boursier sur l'interdiction de représentation de Dieudonné dans plusieurs villes, suite à la circulaire de Manuel...
Publicité