Vidéos à la une
LE CAIRE - 16 mai 2015 - L'ancien président égyptien Mohamed Morsi a été condamné à mort en première instance pour des évasions de prison et des violences durant la révolution de 2011. Cet ingénieur de 64 ans avait été le premier civil élu à la tête de l'Égypte sous les couleurs d'un parti islamiste issu des Frères musulmans. Très vite, il avait été accusé d'être la marionnette de la puissante confrérie et d'être incapable de redresser la situation du pays. Sa destitution par l'armée en juillet 2013 avait été applaudie par les Égyptiens. Une centaine d'autres islamistes ont également été condamnés à la peine capitale. Peine qui doit recueillir l'avis non contraignant du mufti d'Egypte avant d'être confirmée ou infirmée.
Vidéos à la une
Vendredi et samedi en Egypte, la police a ouvert le feu sur les pro-Mohamed Morsi, le président décu. Mais ces derniers ne reculent pas face à l'épreuve de force que leur impose le général al-Sissi. Les Frères musulmans affirment que "au moins 100 personnes" sont mortes.
Vidéos à la une
Les nouvelles autorités égyptiennes ont promis dans la nuit de lundi à mardi des législatives au plus tard début 2014, quelques heures après la mort de plus de 50 personnes au Caire lors d'une manifestation de soutien à Mohamed Morsi, le président renversé mercredi par l'armée. Cette annonce a été...
Publicité