Vidéos à la une
Yassin Salhi, l'auteur présumé de la décapitation vendredi d'un chef d'entreprise et de l'attaque d'une usine de gaz industriels a été mis en examen mardi soir pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste, et placé en détention provisoire. Invité de BFMTV, son avocat durant sa garde à vue, Michel Kohn, a indiqué que Yassin Salhi affirme avoir opéré seul: "Il agit sans aucune instruction de qui que ce soit. Il ne fait pas partie d'une organisation terroriste. Dans le dossier, il nous faut des preuves. On pourra voir ou non (s'il a consulté) des sites islamiques. Lui il dit que non, vous ne trouverez rien", a déclaré Michel Kohn.
Vidéos à la une
"Plus jamais ça. A Hervé": c'est derrière ce texte inscrit sur une banderole que plusieurs centaines de personnes ont participé mardi en fin d'après-midi à une marche blanche à Fontaines-sur-Saône en hommage à Hervé Cornara, tué vendredi dans un attentat à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère. "Hervé, c'était quelqu'un d'exceptionnel, de gentil, de travailleur. C'est dramatique. On ne peut pas pardonner", indique une participante à BFMTV. Rose blanche à la main, badge "je suis Hervé" accroché au buste, les manifestants, silencieux et le visage grave, ont traversé le quartier où résidait le chef d'entreprise, Hervé Cornara.
Publicité