Vidéos A la une
Ce mois-ci, escale à Montpellier avec Aïda Touihri dans "Cité Gagnant". - Salim Zein, le ludosseur Aïda nous emmène à la rencontre de Salim Zein. A 45 ans, cet ancien professeur d'histoire et de lettres a entrepris de créer une nouvelle façon d'apprendre grâce aux jeux vidéo, qu'il détourne pour en faire des outils pédagogiques. Une initiative qui séduit puisqu'aujourd'hui Salim Zein se déplace dans de nombreuses écoles et MJC pour mettre en application sa nouvelle pédagogie. - Le Jardin du Grand Mail Avec plus de 740 hectares d'espaces verts, Montpellier est une ville verte. Un engouement pour les espaces verts qui se traduit par la multiplicité des jardins familiaux, des parcelles de terrain mises à disposition des Montpelliérains. Ainsi est né le jardin du Grand Mail, un jardin partagé de 300 m2 situé dans le quartier sensible de la Mosson (anciennement la Paillade). L'occasion d'améliorer le cadre de vie des habitants, de créer du lien et de balayer les préjugés sur le quartier. L'occasion aussi d'aborder des problématiques plus larges telles que l'environnement, l'écologie, l'alimentation... - L'EPSO Dans les pas d'Aïda, nous partirons à la découverte de cette épicerie sociale et solidaire d'un nouveau genre. Installée dans 4 containers maritimes recyclés, l'EPSO mise sur la mixité de la clientèle pour favoriser la cohésion sociale. L'idée : des bénéficiaires sociaux peuvent faire leurs courses à prix réduit grâce à la participation d'acheteurs solidaires qui eux paient les mêmes produits au prix du marché. - Kaïna TV Créée en mars 2000, Kaïna TV est une web-télévision installée au coeur du quartier de la Mosson qui, au travers de projets audiovisuels, milite pour l'accès à la culture pour les habitants des quartiers populaires Kaïna TV est un moyen de donner la parole aux habitants, un outil de valorisation des activités portées par les acteurs locaux et permet également d'être mieux informé sur l'actualité du quartier de la Mosson. " Viens chez moi j'habite à La Paillade ", l'un de leurs programmes récurrents, permet aux jeunes qui l'animent de s'ouvrir à des personnes extérieures à leur culture mais aussi d'amener des personnalités dans leur quartier. Et cette semaine ils reçoivent Aïda sur leur plateau... - Drôle de pain Chez " Drôle de pain ", la baguette de pain est artisanale, le croissant est au beurre AOP, les meubles viennent de chez Emmaüs et les produits d'entretien sont bios. Mais surtout c'est l'une des seules boulangeries de France à avoir obtenu l'agrément d'entreprise d'insertion. Un projet social et solidaire qui a vu le jour grâce à la volonté d'un seul homme : Antoine Soive, le gérant de la boulangerie. Son leitmotiv : permettre aux employés en insertion d'apprendre un métier et de trouver une place dans la société. - " Paillade, une représentation " Depuis plusieurs années, Nourdine Bara, un enfant de la Paillade, s'attache à mener des actions culturelles et sociales dans ce quartier réputé difficile de Montpellier. Dans les pas d'Aïda nous assisterons à l'une de ses actions : depuis la terrasse d'un immeuble qui offre un très beau panorama du quartier, au moment du coucher du soleil, Nourdine lit des extraits de son livre, " Le tour de toi en écharpe ". Pour lui c'est l'occasion de donner une autre image du quartier mais c'est aussi et surtout un moyen de faciliter les rencontres entre des habitants de La Paillade et des habitants d'autres quartiers.
Vidéos A la une
Aïda Touihri nous emmène à la découverte de la capitale des Flandres avec un focus sur : - Serge Assama, patron du Notting Hill Coffee A 44 ans, Serge Assama est le pionnier des coffee-shops en France. Sa marque, le Notting Hill Coffe, compte 5 adresses à Lille et une cinquantaine d'employés. Et après avoir conquis le centre-ville de Lille où il est devenu incontournable, le Notting Hill Coffee s'apprête à faire de nouveaux petits... Avec Aïda nous irons à la rencontre de ce modèle de réussite, 100% lilloise. - Le CECU (Centre Eurorégional des Cultures Urbaines) Depuis 2004, année où elle a été élue capitale européenne de la culture, Lille s'est dotée de nombreux équipements culturels municipaux, avec la volonté affichée d'installer des lieux de culture au coeur des quartiers, pour amener les projets artistiques au plus près des habitants. L'année dernière c'est le CECU qui est venu compléter l'offre culturelle avec la volonté de soutenir et de diffuser la jeune création hip hop. Dans les pas d'Aïda, nous irons à la découverte de ce lieu unique en France... - Au Lavoir " Au Lavoir " est la 1ère laverie sociale et solidaire en France, dans le quartier Faubourg-Béthune. Installée depuis février 2012 cette structure unique en son genre permet aux habitants de laver et sécher leur linge tout en bénéficiant sur place d'un accompagnement social et professionnel. '- "Un midi, un site" L'idée à l'origine de cette initiative : permettre aux Lillois de profiter de leur pause déjeuner pour enrichir leur connaissance de la ville ou découvrir un lieu emblématique de Lille qu'ils n'ont jamais eu le temps de visiter. Avec Aïda, nous participerons à l'une de ses balades, à la découverte de l'Hôtel de Ville. '- Talents de ferme Ouvrir un supermarché en vente directe pour prendre de court les enseignes de grande distribution, c'est l'idée qui est à l'origine de la création de "Talents de ferme". Depuis août 2014, cette SARL permet à 24 producteurs de vendre directement les produits de leurs exploitations aux consommateurs. Une initiative profitable aussi bien aux habitants, aux paysans qu'à l'économie locale... '- Kilti, panier culturel Après les paniers de légumes bios de saison, un panier culturel a débarqué il y a tout juste 1 an dans la métropole lilloise. Pour 39 euros par coffret les Lillois peuvent recevoir, tous les 2 mois, une sélection de places de spectacle, de CD, de DVD, de livres ou de BD. L'idée : permette aux Lillois d'élargir leur horizon artistique mais aussi éveiller la curiosité du public sur la vaste offre culturelle locale.
Publicité