Vidéos à la une
LONDRES - 26 SEPTEMBRE 2015 - Une rétrospective majeure de l'artiste dissident chinois Ai Weiwei, libre de voyager depuis deux mois, ouvre samedi à la Royal Academy of Arts (RA) de Londres, explorant son oeuvre subversive et dénonciatrice des violations des droits de l'Homme en Chine. Cette exposition londonienne est tout un symbole pour Ai Weiwei: c'est la première en cinq ans dont il a pu superviser en personne l'installation, ayant récupéré en juillet son passeport confisqué en 2011 par les autorités chinoises.
Vidéos à la une
MUNICH - 30 juillet 2015 - Arrivée jeudi de l'artiste chinois Ai à l'aéroport de Munich, en présence de très nombreux médias. Depuis quatre ans, le dissident était privé de passeport par les autorités chinoises. Il a pu le récupérer mi-juillet. Muni d'un visa à entrées multiples pour l'Allemagne, Ai Weiwei compte désormais voir son fils, installé à Berlin. Ce féroce opposant au régime de Pékin avait été accusé de fraude fiscale et détenu au printemps 2011, ce qui avait soulevé une vague d'indignation dans le monde. Artiste polyvalent, peintre, sculpteur, Ai Weiwei ne se prive pas en retour d'ironiser dans ses installations ou ses commentaires sur la corruption et les violations du droit d'expression en Chine. Ces derniers mois, le climat est pourtant à l'apaisement. L'artiste a ainsi pu inaugurer récemment sa première exposition individuelle dans la capitale chinoise
Vidéos Actu
 A Miami, lors d'une exposition présentant des vases de l'artisite chinois Ai Weiwei, un visiteur a brisé un vase afin de "rendre un hommage".  
Vidéos à la une
L’artiste conceptuel Ai Weiwei est probablement l’un des chinois les plus connus du moment. Il l’est non seulement pour son œuvre mais...
Publicité