Société
Les autorités suspectent que le passeport syrien de l’un des terroristes décédés près du stade de France soit un faux. Il aurait également pu appartenir à un soldat de Bachar Al-Assad mort il y a plusieurs mois.
Publicité