Vidéos à la une
Nadine Morano en est persuadé, François Fillon est victime d'une "machination". "Vous pouvez l'appeler cabinet noir, cabinet rose, cabinet violet, comme vous voulez, c'est de toute manière une machination", a lancé la députée européenne, qui a également considéré que "tout est totalement orchestré". L'ancienne ministre a également affirmé que "à un moment, ce sera démonté".
Vidéos à la une
Après les affaires Fillon, Eric Cantona demande l'annulation de l'élection. L'ancien joueur de Manchester United est loin d'être insensible au spectacle offert par le candidat de la droite à la présidentielle qui a souhaité se maintenir malgré sa mise en examen. Pour cela, il lui adresse un message en anglais où il compare le milieu du foot avec celui de la politique. "La France est un pays vraiment étrange. Si vous êtes accusé, vous êtes exclu indéfiniment de l'équipe nationale de football, mais vous pouvez encore vous présenter à l'élection présidentielle" , lance-t-il dans la langue de Shakespeare dans un extrait de son émission "The Commissioner of football" diffusée par Eurosport. Il y tacle violemment le candidat Les Républicains et ses contradictions. "François Fillon a un jour suggéré d'annuler un match si des gens manquaient de respect à l'hymne national. Je suggère que nous annulions l'élection quand les candidats se montrent irrespectueux envers la morale et l'éthique" , lance Eric Cantona qui semble préférer une annulation de l'élection qu'un simple retrait de François Fillon.
Vidéos à la une
Lors du compte-rendu du conseil des ministres ce mercredi, Stéphane Le Foll a rappelé que le chef de l'État souhaitait une République "exemplaire" pour celles et ceux "qui exercent les plus hautes fonctions ou qui briguent les plus hautes responsabilités". "Ça ne doit souffrir d'aucune exception", a affirmé le porte-parole du gouvernement, appelant toutefois à ne pas entrer dans "le règne de la suspicion généralisée".
Vidéos à la une
"Le spectacle que nous offrons est dévastateur". Candidat à la présidentielle, Jean Lassalle n'a pas caché son agacement vis-à-vis de l'image écornée des élus après les affaires Le Roux et Fillon. "Moi je ne gagne rien (...) Comment peuvent-ils se permettent de faire ça?", a-t-il alors lancé devant la caméra de BFMTV. Sur la moralisation de la vie publique, Jean Lassalle note toutefois "un progrès" de la part du "dernier gouvernement".
Politique
Mardi, Bruno Leroux a démissionné du ministère de l'Intérieur suite aux révélations des emplois de ses filles à l'Assemblée. Avant lui, d'autres ministres avaient quitté le gouvernement à la suite de révélations dans la presse.
Présidentielles
Si François Fillon est actuellement dans le viseur de la justice, Marine Le Pen n'est pas non plus épargnée. Le point sur les trois affaires qui pourraient plomber la campagne du FN.
Société
Depuis un siècle, "Le Canard enchaîné" fait trembler la République avec ces révélations. Retour sur les dernières affaires sorties dans l'hebdomadaire satirique.
Politique
Alors que le candidat de la droite est embourbé dans l'affaire Penelope Fillon, "Médiapart" soupçonne l'existence d'un autre emploi fictif présumé. Dans le même temps, François Fillon doit affronter des rumeurs sur sa société de conseil.
Politique
Depuis quelques jours, le candidat de la droite est dans l'oeil du cyclone. Empêtré dans l'affaire Penelope Fillon, l'ancien Premier ministre peine à convaincre, lui qui a fait de la probité un argument de campagne.
Politique
Alors que l'ancien président goûte au repos depuis sa défaite de la primaire de la droite, celui-ci a fait part de son futur projet à ses plus fidèles lieutenants.
Société
Patrick et Isabelle Balkany se trouvent une nouvelle fois dans la tourmente. Le couple est soupçonné d’abus de faiblesse dans le cadre d’un mariage qui aurait profité à l’un de leurs proches. Les internautes se frottent encore les mains.
Politique
Selon "Mediapart", le micro-parti Jeanne est de nouveau visé par une information judiciaire. Mais ce n'est pas la seule affaire dans laquelle le FN est empêtré.
Vidéos Argent/Bourse
André Rousselet est décédé hier soir. Et les hommages se multiplient autour du fondateur de Canal plus, ancien directeur de cabinet de François Mitterrand et aussi fondateur de la compagnie de taxis G7. Portrait d'un homme d'affaires éclectique et politique.
Vidéos Argent/Bourse
Les livraisons, au niveau mondial, de l'aviation d'affaires ont baissé de 4,7% au premier trimestre. Les incertitudes internationales expliquent, en partie, ce repli.
Vidéos à la une
Shalini Vadhera est une femme d'affaire et une conseillère en image. Pour elle, l'apparence est primordiale. Nous avons donc demandé à des...
Politique
Alors que Nicolas Sarkozy vient d'être mis en examen pour le dépassement du plafond de ses comptes de campagne en 2012, retour sur toutes ces affaires dans lesquelles le nom du président des Républicains est cité.
Vidéos à la une
"C'est un bon départ pour la COP !" Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, a été interviewé aujourd'hui 1er décembre par Anne-Cécile Bras ...
Politique
Alors que l'ancien chef de l'Etat vient d'annoncer sa candidature à l'élection présidentielle, retour sur toutes ces affaires dans lequel le nom de Nicolas Sarkozy est mentionné.
Vidéos Argent/Bourse
Gregori Volokhine, président de Meeschaert Financial Services, a décrypté les tendances des marchés américains. Il a analysé la baisse du chiffre d'affaires d'Hewlett-Packard au troisième trimestre. Le deuxième constructeur mondial de PC a annoncé hier un recul de 8,1%, conséquence de la baisse des ventes d'ordinateurs individuels et de la faiblesse de la demande de services des entreprises. - Intégrale Bourse du 21 août, présenté par Vincent Touraine, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Made in Paris avec Alix Taffle, co-fondateur de Morning Croissant. - Goûts de Luxe Paris, du 14 août, présenté par Karine Vergniol, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Made in Paris avec Alix Tafflé, co-fondateur de Morning Croissant. - Goûts de Luxe Paris, du 14 août, présenté par Karine Vergniol, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Brice Hortefeux réagit mercredi aux nombreuses affaires judiciaires qui touchent Nicolas Sarkozy et ses proches. Selon le député européen, invité de Questions d'info sur LCP, la mise en examen de l'ancien chef de l'Etat ne nuira pas à ses ambitions présidentielles : "Jamais la situation d'un homme public n'a été autant disséquée et décortiquée et ceux qui pourraient laisser penser que c'est une faiblesse se rendront compte que cela peut aussi être une force." Pour ce proche de Nicolas Sarkozy, "à chaque fois que celui-ci est mis en cause, il est démontré qu'il est hors de cause". L'ancien ministre de l'Intérieur a également pris la défense de Patrick Balkany, lui aussi mis en examen : "Cela fait très longtemps que je respecte le principe d'innocence. La personne que vous me citez n'a pas été condamnée donc l'intéressé est naturellement libre de venir dans la famille politique qui a été la sienne tout au long de ces dernières décennies." Brice Hortefeux a également salué Claude Guéant, un "homme qui est un très grand serviteur de l'Etat", renvoyé mardi en correctionnelle selon Le Monde.
Vidéos à la une
Marc Trévidic était à l'abbaye de l'Epau mardi 14 avril. Il est le juge français qui a instruit de nombreuses affaires sensibles (Attentat du 8 mai 2002 à Karachi, assassinat des moines...
Vidéos à la une
Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, a réagi sur BFMTV ce lundi à l'attentat meurtrier perpétré à Bamako au Mali la semaine dernière faisant cinq victimes dont un Français. "Je l'interprète comme une attaque contre la paix. Les terroristes ont voulu attaquer la paix, précisément parce que nous sommes en train de la construire", a-t-il indiqué.
Vidéos à la une
Interrogé sur les dernières révélations sur les affaires judiciaires de Nicolas Sarkozy >http://www.lcp.fr/actualites/politi...], Jean-Pierre Raffarin estime que "ça commence à faire beaucoup." "On a le sentiment que toute la République est mobilisée sur les dossiers de Nicolas Sarkozy.", juge l'ancien Premier ministre, avant d'insinuer l'existence d'une "coordination quelque-part (...) une organisation qui vise à compliquer la tache de Nicolas Sarkozy."
Vidéos à la une
La Cour d'appel de Paris a annulé mardi l'arbitrage controversé qui avait accordé 403 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008 pour solder son vieux litige avec le Crédit Lyonnais. L'homme d'affaires devra donc rembourser la somme perçue. "L'effet juridique d'une rétractation c'est la restitution des sommes indûment perçues par le bénéficiaire. C'est une première victoire dans le rétablissement de ce qui aurait dû être dès le début", a indiqué Jean-Yves Garaud, avocat de l'EPFR. La Cour d'appel va reprendre le dossier pour une deuxième étape qui opposera le Consortium de réalisation, chargé de gérer le passif du Crédit lyonnais et Bernard Tapie.
Vidéos à la une
Éric de Montgolfier, ancien procureur, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur la sortie de son nouveau livre intitulé "Une morale pour les aigles et une autre pour les pigeons", publié chez Michel Lafon. Ce dernier y dénonce l'arrogance et l'impunité des élites. Alors que les affaires se multiplient, de nombreux élus pris en faute ou soupçonnés poursuivent leurs activités dans l'attente d'hypothétiques et très lointaines sanctions. Ainsi, il propose dans son ouvrage, de limiter les dérives de "ceux qui défient le fisc et la justice" avec un sentiment de toute-puissance devenu insupportable aux yeux des Français.
Vidéos à la une
L'homme en garde à vue à Perpignan a été mis en examen. Il avoue avoir assassiné Mokhtari Ashaib en septembre 1997, une des trois jeunes disparues de la gare de Perpignan. Ce dernier avait déjà été condamné à plusieurs reprises pour viol. Un homme à l'apparence normale mais qui se comporte en prédateur avec les femmes.
Vidéos à la une
Décidément, le retour de Nicolas Sarkozy ne se déroule pas dans un climat des plus sereins. Des juges ont été chargés hier d'une nouvelle enquête concernant le Sarkothon, cet appel aux dons lancé après l'invalidation des comptes de la campagne présidentielle de 2012. L'UMP aurait pris en charge les pénalités infligées au candidat Sarkozy pour dépassement du plafond autorisé. Ce qui relèverait de l'abus de confiance. Pour Nicolas Sarkozy et ses soutiens, cela relève de l'acharnement judiciaire...
Vidéos à la une
Dimanche, c'est durant son traditionnel pèlerinage au pied du mont Mézenc que Laurent Wauquiez a fait sa rentrée politique. Le député de la Haute-Loire a notamment déclaré vouloir \"être la voix de cette droite qui assume ses valeurs\" et n'a pas n'exclu de se présenter à l'élection pour la présidence de l'UMP. Mais c'est véritablement en septembre que les choses devraient s'accélérer avec l'annonce du retour ou non de Nicolas Sarkozy.

Pages

Publicité