Vidéos A la une
"Je savais qu'il y avait des choses pas très normales, des rumeurs, des on-dit", a expliqué Cécile Duflot lundi sur BFMTV et RMC au sujet des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles dont Denis Baupin fait l'objet. La députée EELV de Paris s'est dite "reconnaissante envers les femmes qui osent parler", ajoutant qu'elle ne souhaitait pas évoquer son cas personnel, "par manque de courage", a-t-elle concédé, mais aussi "pour qu'on ne résume pas ça à une question individuelle". L'ancienne ministre de l'Ecologie du gouvernement Ayrault a décrit un "phénomène social", avec lequel "beaucoup de femmes" sont obligées de vivre.
Vidéos A la une
Une semaine après la divulgation de l'affaire Baupin, trois des huit femmes à l'origine des révélations sur l'ancien vice-président de l'Assemblée nationale s'estiment heureuses d'avoir brisé l'omerta, mais elles ont peur d'avoir fait tout ça pour rien. En quelques jours, elles ont reçu plusieurs messages de soutien, et d'autres plus virulents. Les trois femmes, soulagées par l'ouverture d'une information judiciaire, s'attendent maintenant à être auditionnées par le procureur dans les prochaines semaines.
Vidéos A la une
Alors que l'affaire Denis Baupin remet sur le devant de la scène la question du sexisme en politique, Monique Pelletier a raconté une agression qu'elle a subie en 1979. A l'époque ministre déléguée à la Condition féminine, elle était chargée de rendre définitive la loi Simone Veil sur l'avortement, quand elle a été agressée sexuellement par un sénateur. Embrassée de force et empoignée, elle a préféré garder le silence sur l'événement, craignant que cela ne l'empêche de mener à bien sa mission. "Je ne voulais surtout pas faire de buzz autour de cela", a-t-elle confié, témoignant de la difficulté pour les femmes politiques, considérées comme des "intruses", de se défendre. Si elle reconnaît "beaucoup de progrès" sur la question, elle estime néanmoins que ce "n'est pas fini".
Vidéos A la une
Le sexisme et le harcèlement sexuel, sont, selon de nombreux témoignages, une réalité quotidienne pour les femmes en politique. Entre petites phrases et gestes déplacés, les deux jeunes élues Laura Slimani et Aurore Berger ont fait part à BFMTV de leur malaise et de leur envie de faire évoluer les mentalités.
Vidéos A la une
Accusé de harcèlement sexuel, le dirigeant historique des Verts Denis Baupin a démissionné de l'Assemblée nationale hier. Cette affaire salit l'image des écologistes et fait du tort à l'ensemble des politiques. Ces dernières devraient réagir pour bannir ces comportements. Face à cette situation, Hervé Gattegno estime qu'il faut améliorer l'accueil des victimes, les encourager à saisir la justice, trouver des façons de garder leur anonymat, et surtout alourdir les sanctions contre les auteurs. À l'Assemblée nationale, il y a plus de défenseurs des droits de l'homme que de protecteurs des droits de la femme. - Bourdin Direct, du mardi 10 mai 2016, sur RMC.
Publicité