Société
Le procès du violeur et de l’assassin présumé d’Agnès Marin, l’adolescente de 13 ans dont le corps calciné avait été retrouvé en novembre 2011 à Chambon-sur-Lignon, s’ouvre ce mardi devant les assises des mineurs de Haute-Loire.
Publicité