Vidéos à la une
Le chef de l'État a salué le courage des forces de l'ordre après l'attaque à Orly ce samedi matin, où un homme a été tué. "Nous devons toujours être d'une extrême vigilance", a également souligné François Hollande, rappelant par ailleurs, "à ceux qui s'interrogeaient", "les renforts de militaires sont essentiels".
Société
Après avoir tiré sur un policier lors d'un contrôle routier à Stains et avant de se rendre à l'aéroport d'Orly, l'homme abattu par les militaires a envoyé un message à son père et son frère. 
Société
Un homme a attaqué samedi matin une femme militaire dans l'aéroport d'Orly en tentant de lui dérober son arme avant d'être abattu. Une attaque liée à une fusillade contre des policiers survenue plus tôt dans la matinée à Stains. 
Société
L’aéroport d’Orly a été évacué samedi matin après qu’un homme a été abattu par les militaires de l'opération Sentinelle. Il avait dérobé l'arme de l'un d'entre eux.  
Voyager pratique
L’agence de voyage en ligne eDreams a dévoilé mercredi son classement des aéroports du monde les moins appréciés par ses voyageurs. Découvrez en images les 10 pires du palmarès.  
Vidéos à la une
Plusieurs anciens agents de sécurité de l'aéroport d'Orly accusent leur société, Securitas, de discrimination. Ils déclarent avoir été convoqués par la direction ou licenciés parce qu'ils portaient une barbe, et parce qu'ils sont de confession musulmane. Selon Force ouvrière, au moins neuf agents ont été convoqués depuis les attentats de Paris du 13 novembre dernier. Tous seraient musulmans, et porteraient une barbe. Mais leur employeur refuse de parler de discrimination. Plusieurs motifs figureraient sur les lettres de licenciement comme des retards ou le refus d'effectuer certaine missions. Le problème du port de la barbe est également écrit noir sur blanc. Certains employés ont déposé plainte au pénal pour discrimination, le conseil des prudhommes devra également trancher dans ce dossier.
Publicité