Vous vous souvenez de la Chine ?

La Chine n'est plus à la mode sur les marchés. Et pourtant c'est elle qui, il y a un an, a fait plonger les indices boursiers. On n'en parle (presque) plus et pourtant il y a une grosse agitation sur les marchés chinois, et en particulier sur le yuan. Explications.

LA DÉVALUATION MASQUÉE DU YUAN

Je suis les marchés chinois de près car les grandes secousses sont souvent venues de Chine. Comme l’été dernier. Une des craintes des investisseurs étaient à l’époque la dévaluation du yuan. Depuis on a eu tendance à oublier un peu la Chine. Il faut dire que ses indices boursiers ont fortement rebondi, comme tous les marchés émergents, et que les indicateurs économiques étaient meilleurs qu’attendus. Ce qui continue en revanche, c’est la baisse du yuan. Ce n’est pas une dévaluation brutale. Mais une lente dépréciation. Jour après jour. Avec des niveaux records atteints cette semaine. La banque centrale fait de son mieux pour contrôler cette chute. Hier les taux d’emprunt du yuan au jour le jour ont explosé pour freiner la spéculation. Le yuan a un peu rebondi mais il va vite reprendre sa course à la baisse.

LE STYLE CHINOIS BIENTÔT SUR LES PODIUMS

Tout se fait quand même avec la bénédiction de la Banque centrale. La Chine a besoin d’un yuan faible pour relancer ses exportations et son économie mais tout le jeu consiste à le faire discrètement, progressivement pour ne pas risquer un clash avec les États-Unis et des accusations, d’ailleurs totalement justifiées, de dévaluation compétitive. La Chine ne change pas une méthode qui marche : faire ce qu’elle veut, sans aucune coordination mais en jurant qu’elle n’y est pour rien. Pour le moment cela n’inquiète pas beaucoup les marchés car les marchés fonctionnent par thème, par obsession. La Chine c’était la collection été 2015. La collection été et probablement automne 2016 c’est la FED et les taux d’intérêt. La Chine n’est momentanément plus à la mode. Mais la mode est un éternel recommencement et comme le disait Coco Chanel la mode se démode, le style jamais. Et le style Chinois risque fort de revenir sur les podiums plus rapidement qu’on ne le pense. Allez gardez un œil sur la Chine

PAUVRE JOSÉ BOVÉ

Heureusement qu'il ne lit pas la presse économique. Toutes ces années à combattre les OGM pour que finalement le leader mondial des OGM, le détesté Monsanto, se vende à prix d'or au très respecté voisin allemand Bayer. Un deal qui sonne comme une énorme claque pour les écologistes et comme une énorme fête pour les financiers. Il paraît que le patron de Monsanto est très motivé pour faire ce deal de 66 milliards de dollars, tout en cash, et le fait qu'il touchera 226 millions de dollars si le deal se fait n'a évidemment rien à voir avec sa motivation.

COCORICO

En France nous avons le tourisme, les fromages, le vin, le luxe, et la fiscalité. C'est vraiment un domaine d'excellence absolue. Notre capacité à créer des nouvelles taxes et de nouveaux impôts mais surtout d'avoir un des taux de recouvrement les plus élevés au monde fait de nous un modèle. Nouvelle performance de ce secteur en plein boom : 2015 est l'année du record des redressements. Fiscaux bien sûr, avec 21.2 milliards d'euros, et sociaux (1 milliard, ça c'est encore faible mais le sujet est sensible et peu motivant car il ne touche pas les salauds de riches). Il va falloir qu'on exporte notre modèle. Pour une fois qu'on a un truc qui cartonne.

J'ADORE CE TITRE

"Réformes : la pression monte sur la Grèce. Les créanciers sont à Athènes pour finaliser une série de mesures avant de s'attaquer à la réforme du travail". J'ai l'impression que c'est la même rengaine depuis 2010. En le lisant, on ne sait pas si on est en 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 ou 2016.

LE TTSO DE LA SEMAINE

"Relancer l'Europe : le plan Juncker. Ce matin, le patron de la Commission prononçait son discours annuel sur l'état de l'Union (européenne). Son plan : 1) Booster la croissance via le plan d'investissement de l'UE (garantie d'investissements privés) lancé par Juncker himself en 2014, en le portant à 630Mds€ (vs 315 actuellement) et en le prolongeant jusqu'en 2023 (vs une fin actuellement prévue en 2017). 2) Renforcement de la surveillance et de la garde aux frontières de l'UE. 3) Déploiement de la 5G dans l'Union. 4) Création d'un "corps européen de solidarité" : 100.000 jeunes volontaires mobilisables lors de crises en Europe (tremblements de terre, etc.). Mouais". N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est facile et c'est ici.

BEAU CADRE

Les cadres Français ont la pêche. Les Échos nous donnent les résultats de l'étude 2016 de l'Apec et les cadres sont optimistes sur leur pouvoir d'achat. Hollande l'avait dit : ça va mieux.

LE COME-BACK DE GREENSPAN

A 80 ans, l'ancien patron de la Banque centrale américaine, revient avec un discours choc. Selon lui, nous sommes entrées dans une phase de "crazies". Les banques centrales et les gouvernements font n'importe quoi et on va tous mourir. Merci Alan de nous avoir remonté le moral.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

C'est pas la joie. La glissade continue, toujours du fait de la baisse du pétrole et de la crainte de la réunion de la FED les 26 et 27 Septembre. Le CAC est à 4350 points. Le S&P se rapproche des 2100 points et l'Asie glisse. Jusqu'à la prochaine déclaration rassurante d'un membre de la FED. Ou pas... Sur les changes on continue à somnoler. Sauf en Chine.

ON S'EN FOUT ?

C'est la 14ème manifestation contre la Loi Travail aujourd'hui, ils espèrent avoir plus de 14 personnes contre une loi qui n'existe plus; L'inconvénient de l'assurance vie : une femme et son amant ont été condamnés à trente ans de prison pour avoir tué le mari à coup de pioches pour toucher l'assurance-vie ; L'espoir fait vivre : Challenges titre "La Guerre Paris Londres. Comment la place Française compte rattraper la City" ; Les grands magasins se prennent une claque avec les attentats avec des ventes en baisse de 20 à 30%; Trump pèse 121 kilos pour 1.88 m.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.