Dès 2014, il sera possible d’ouvrir un compte en banque chez son buraliste. Les bureaux de tabac vont en effet prochainement proposer des services bancaires low-cost. Plus de détails.

Une carte de crédit, des relevés de compte, la possibilité de retirer ou déposer de l’argent, de faire des opérations à distance, etc. Tous les services actuellement proposés par les banques à leurs clients détenteurs de comptes courants seront prochainement disponibles dans les bureaux de tabac. En effet, dès le début de l’année prochaine des buralistes vont proposer toute une gamme de services bancaires low-cost à leurs clients.

Les interdits bancaires pourront ouvrir des comptesEn même temps qu’ils achèteront des cigarettes ou des jeux à gratter, ces derniers pourront ainsi également ouvrir un "compte Nickel" sur simple présentation d’une pièce d’identité et sous réserve d’être majeur bien évidemment. Aucun justificatif de domicile ne sera exigé mais la somme de 20 euros sera cependant réclamée au titre du coût annuel de la carte Mastercard et de l’accès à la gestion de son compte sur Internet ou depuis un téléphone portable.  A noter toutefois que s’il n’y aura pas d’agios, les découverts ne seront tout simplement pas autorisés. Quant aux retraits, ceux-ci seront facturés 1 euro au distributeur et 0,50 euro chez le buraliste. Leur montant sera par ailleurs fixé à 150 euros maximum par jour. Les dépôts seront également payants, à hauteur de 2% du montant.

Publicité
Avec des démarches simplifiées et un coût qui restera jusqu’à quatre fois inférieur à celui pratiqué par les banques, ce compte "Nickel" promet donc de séduire les étrangers de passage, les jeunes actifs et même les interdits bancaires. Disponible sur l’ensemble du territoire dès le début de l’année prochaine, ce nouveau dispositif commencera par être installé chez une dizaine de buralistes ayant obtenu le feu vert de l’Autorité de contrôle prudentiel et ce, dès le mois de novembre.
Publicité