Les salaires des grands patrons du privé vont-ils être encadrés ? C'est possible si l'on en croit les déclarations de la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, qui envisageait même ce jeudi matin une loi avant l'été.

Ce jeudi matin, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, a expliqué qu'un projet de loi sur l'encadrement de la rémunération des grands patrons du privé devrait être préparé "avant l'été".

Le but : "il s'agira de mettre fin à un certain nombre de pratiques et d'introduire de la transparence dans la rémunération" de ces patrons. Cependant, elle nuance tout de même : "il y aura une loi, mais on ne peut pas faire dans le privé ce qu'on fait dans le public, cela va de soi", faisant ainsi référence à la règle de l'écart maximal de salaire de 1 à 20 instauré dans le public.

Mais peu après, interrogé par BFM/TV-RTL, Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, a fait un pas en arrière, expliquant que "dans les entreprises privées, il faudra d'abord débattre, discuter avec les entrepreneurs eux-mêmes"

"Ils sont conscients qu'il y a des excès sur les rémunérations""Il y a un code de bonne conduite qui a été préparé par le Medef et l'Afep, qui représente les grands patrons d'entreprises". Et selon lui, "ils sont conscients qu'il y a des excès sur les rémunérations, qu'il y a de la part des Français une sorte d'irritation, de révolte sur les hyper-ingéalités dans la société".

Publicité
Il a ainsi conclut : "donc nous allons discuter et, si besoin, légiférer", puisqu'il lui semble "indispensable" d'en venir à des "réflexions sur les rémunérations les plus élevées dans ce pays". Il a par ailleurs rappelé que suite au décret de 2012 limitant les rémunérations des patrons dans le public, il n'existe "plus un patron des entreprises publiques où l'Etat soit majoritaure qui gagne plus de 450 000 euros [...] On a fait un effort considérable parce que c'est important".

Publiez votre commentaire

4 commentaires

Les salaires des grands

Portrait de Jeanphi78

Jeanphi

Les salaires des grands patrons sont décidés par les conseils d'administration et validés par les Assemblées générales des actionnaires. C'est plutôt le système des Conseils d'adminitration qu'il faudrait réformer.   Pourquoi pas commencer par s'attaquer aux privilèges et salaires des députés, sénateurs et conseillers régionaux.

Votez pour ce commentaire: 

Et le moulin à vent est à

Portrait de cricrid'O

 cricri

 Et le moulin à vent est à nouveau en marche !  on brasse de l'air pour arriver encore  à déstabiliser un peu plus l'économie. Que l'état s'occupe de réduire ses dépenses  et arrête d'emmerder les entreprises privées  avec pour résultat la fuite des investisseurs et des cerveaux.

Votez pour ce commentaire: 

CHICHE ? Un grand patron qui

Portrait de hydrill

CHICHE ?

Un grand patron qui s'octroie des revenus c'est grace aux Conseils d'administration qui leur mangent dans la main . Si les revenus indécents de tous ces personnages n'étaient pas aussi coûteux il n'y aurait pas besoin d'avoir autant d'investisseurs . Maintenant il faut arrêter de nous parler de ces grands cerveaux , S'ils en avaient rééellement ils délocaliseraient un peu moins . Il reste à prouver que si ces prétendus grands cerveaux ne sont pas partis à l'étranger c'est pour venir en aide aux ouvriers de notre pays . Il est aussi possible d'avancer que s'ils sont encore dans notre pays c'est parce qu'ils ne peuvent prétendre à des revenus plus conséquents ailleurs .

Ce n'est pas ce que viennent de décider les suisses par référendum au grand étonnement de tous les médias ? INOUI NON ? 

 

Votez pour ce commentaire: 

Privé ne serait donc pas

Portrait de LOeil

Privé ne serait donc pas Privé ! Celà mérite quelques explications  !

 

La fameuse et bien franchouillard " Jalousie " qui règne en France pour apaiser la culpabilité d'être moins servi qu'un autre ou que les autres.

Le Français dans toute sa crasse de médiocrité qui jubile lorsqu'un grand tombe à terre, qui s'apitoie sur son sort et pleurniche sans cesse devant les caméras de télévision, les micros des journalistes. Ce français qui voudrait dans le plus profond de son âme ne RIEN FAIRE,  que l'Etat lui apporte TOUT, ce revenchard de son exile à la réussite car en France réussir ce n'est pas bien, celles et ceux qui réussissent sont des voleurs, des bandits, des ignobles personnages.

 

Il faut alors se demander quel est le statut de leurs meneurs, comme Mélanchon par exemple ou François Hollande qui ont réussis leur parcours !

 

Un patron d'une grande boite, qu'il soit le Big Boss ou l'un des actionnaires, le PDG ou l'une des personnes présentes au conseils d'adminisration pour encaisser les dévidentes de leurs investissements ne vit pas reclus, seul. Il a une famille, des personnes qu'il aime. IL va donc offrir à ses proches cette faculté de consommer mieux ou plus que la majorité des personnes dont le salaire n'est pas elevé et qui comptent tous les mois les fin de mois.

 

Dire que c'est triste de compter les fins de mois je suis parfaitement d'accord, c'est une situation horrible, c'est même angoissant, et déprimant et je peux en parler pour en avoir l'expérience durant plusieurs décennies, ce n'est pas une situation qu'il faut considérer comme définitive. C'est ici qu'il faut instaurer la combativité dans notre pays, la volonté de se sortir de sa condition plutôt que de se plaindre sans cesse.

 

Vivre avec moins d'un Smic, ou vivre avec un smic pour faire vivre 4 personnes c'est l'angoisse, tous les jours. Alors que faire ? quoi faire ? Comment faire ?

 

Se battre pour trouver des solutions pour réussir soi même et non avec l'assistance de l'Etat dont ce n'est pas le rôle. On a fait tomber la tête du Roi il y a 200 ans il faut savoir ce que l'on veut !

 

Si dans notre pays on prônait la réussite comme une fierté on aurait, à n'en pas douter, une réactivité de celles et ceux qui ont la capacité d'aider et surtout on verrait celles et ceux qui ne se contentent pas de leur situation d'avoir l'ESPOIR de rencontrer des personnes aptes à les aider dans leur démarche. Et non une " AIDE " étatique qui fait appel à la contribution générale génératrice de besoin pour les caisses de l'Etat donc d'impôts.

 

Car ce n'est pas parce que vous avez un tout petit salaire que vous n'avez pas de bonnes idées, c'est du reste les personnes qui sont dans la difficultés, qui y sont confrontées qui trouvent les meilleures idées pour apporter des solutions à des constats humains déségréables.

 

Les investisseurs sont à la récherche de personnes décidées, de personnes avec de bonnes idées pour placer leurs numéraires afin de les faire fructifier.

Seulement aujourd'hui celles et celui qui n'ont pas ou peu d'argent regardent celle et celui qui en possède comme un adversaire et non un futur partenaire !

 

Un riche patron est un investisseur, du reste la plupart du temps il aide les membres de sa famille, et si l'un cousin éloigné a une bonne idée il pourra l'entendre pour lui proposer son aide. Ce cousin a une solution pour son avenir, à lui de réussir. Mais l'exclusion d'un dossier bien monté par une tierce personne jusqu'ici inconnu de ce riche patron n'est pas une vérité. Dès lors que l'investissement peut être rentable il regardera à deux fois avant de dire non. 

 

N'oublions pas que certains investissements ne conduisent pas tous à des dévidendes. Un grand nombre de dossiers se soldent pas des " ratés " donc des pertes d'argent !  Vous avez déja vu des magasins fermer dans votre ville parce qu'ils n'ont pas réussi. Cela arrive !

 

Il est grand temps de changer les mentalités pour donner du courage à chaque Français d'avoir la fierté de réussir. Réussir ne demande pas des diplomes forcement, ne demande pas d'être super intelligent, ne demande pas d'avoir soi même plein d'argent, il suffit d'avoir la volonté de réussir, cela devient alors beaucoup plus facile.

 

Ah c'est certain, il faut faire preuve de courage, de ténacité, de pugnacité pour que cela fonctionne. C'est très rarement à la première sollicitation que cela fonctionne, il faut y revenir à plusieurs reprises. Ne dit on pas qu'il faut cent fois sur le métier remettre l'ouvrage ?

Réussissez vous du premier coup votre tarte aux pommes, votre permis de conduire, votre montage d'un meuble Ikea ? C'est force d'expérience et de savoir faire que la réussite se conjuge au présent.

 

Il faut savoir que toutes ces demandes, permanentes d'assistanat coutent une fortune à notre pays.

 

Aider celles et ceux qui sont vraiment dans une précarité à risque doit être sous la responsabilité de l'Etat. On doit aider les personnes qui vivent dans notre république. Mais l'assistanat systhématique et politique n'est pas une bonne solution.

 

L'Argent que gagne un grand patron va permettre à tout un tas de corps de métier d'en profiter. Jardiniers, Maçons, Peintres, Gens de maison, Traiteurs, garagistes, Magasins de luxe employant du personnel, commerçants etc....

 

L'Argent ne s'amoncèle pas comme chez Picsou, il tourne, à certains endroits il se fructifie à d'autres il est une dépense de confort. Ces dépenses font vivre des artisans et commerçants, des entreprises. Pour lui même " le big boss " mais aussi toute sa famille...

 

Dans une entreprise il y a les hauts salaires et les bas salaires; Au milieu il y a les salaires intermédiaires. Parmi les employes certains ont commencé au bas de l'échelle et quelques années plus tard se retrouve à des postes à responsabilités bien mieux payés.

 

La patience et la volonté de réussir devrait être des mots clés instruits dans nos consciences

 

Personnellement je me fiche complètement qu'un big boss gagne plein d'argent, car il le dépensera quoi qu'il arrive. La jalousie ne sert à rien sauf se faire du mal !

 

Donc je ne suis pas du tout pour limiter les salaires des big boss dans le privé... Il faut que dans notre pays il y ait des Big Boss qui s'y sentent bien... car ils font tourner l'économie...

 

Et qui dit que TOI qui lit ces lignes qui n'a pas une tunes en poche, qui en ras le bol de ton salaire de misère tu ne seras pas le prochain gagnant au Big Loto, ou que ton idée puisse trouver un financement qui te fasse monter tout en haut de l'échelle sociale ! Hummm

 

Cessons de cracher dans la soupe et soyons fiers des réussites... Du reste on ne voit guère de problème à ce que ZLATAN gagne 15 barres tous les mois... Il fait gagner une équipe qui est apprécié par un groupe de personnes supporters et heureux que l'équipe gagne.. Vous voyez qu'il y a deux poids deux mesures !

 

Pensez y... la jalousie n'est pas très belle.... Elle fait appel à de mauvais sentiments si on y réfléchit bien, car si le Big Boss que vous croisez à la boulangerie gagne lui 30 fois ce que vous gagner est ce que vous gagner moins pour autant à cause de lui ? NON alors réfléchissons avant de crier haut et fort des sentiments qui ne font pas appel à la jugeotte !

 

Penkayak c'est à toi ... lol

 

 

Votez pour ce commentaire: 

Publicité