Selon diverses statistiques, la fin des transactions en liquide au profit des paiements électroniques est plus proche que vous ne l'imaginez.

Les pièces et billets ? C'est "has-been". En tout cas, c'est ce que semblent affirmer différentes études relayées par The Telegraph. Selon le quotidien britannique, le 8 mars était un jour symbolique au Royaume-Uni, le jour où le nombre de paiements électroniques aurait dépassé celui des transactions en liquide. Si rien ne peut prouver que la tendance s'est effectivement inversée ce jour-là, toutes les estimations laissent à penser que le nombre de transactions électroniques l'emportera cette année, ou l'a déjà emporté. Plus encore, le liquide pourrait tout simplement disparaître du Royaume-Uni au milieu du siècle, ou tout du moins ne plus être utilisé régulièrement. 

En 2023 : deux fois plus de paiements électroniques qu'en liquide

La tendance examinée par The Telegraph devrait se poursuivre dans les prochaines années. Si la courbe du nombre de paiements électroniques a semble-t-il dépassé celle du nombre de transactions en liquide cette année, elle n'est pas près de s'arrêter. Selon le quotidien, il n'y aura en 2023 plus que 13 milliards de paiements "cash" contre 27 milliards de transactions non liquides au Royaume-Uni. A l'heure actuelle, les moyens de paiement sont tous les deux utilisés environ 19 milliards de fois par an.

En terme de montant, l'électronique dépasse le liquide depuis 2003

Il faut bien comprendre que l'étude réalisée sur le sol britannique traite du nombre de paiements effectués via ces deux moyens. De son côté, le montant annuel total des transactions électroniques est supérieur aux paiements en liquide depuis 2003. Un constat logique puisque ces derniers sont utilisés lors de plus petits achats, quand les virements, cartes bancaires et autres méthodes électroniques sont plutôt consacrés à d'importantes sommes d'argent.

Le paiement sans contact, bête noire du "cash"

Publicité
Si les transactions en liquide demeurent aujourd'hui nombreuses, elles risquent de disparaître au profit du paiement sans contact. Rapide et adapté à de petites sommes, il entre directement en concurrence avec nos pièces de monnaie et autres billets. Dans deux ans, "il représentera 6% des transactions en carte au Royaume-Uni", estime le journal. Outre le développement de ce paiement sans contact, les transactions alternatives, sur Internet ou via Paypal, font elles aussi de l'ombre à notre bon vieux liquide. Malgré tout, les espèces ne devraient pas totalement disparaître. Appropriées à des dépenses quotidiennes, elles permettent également à certaines personnes de tenir leurs comptes. Enfin, elles semblent beaucoup plus concrètes et donc fiables pour bon nombre de consommateurs.

Vidéo sur le même thème - Les Français sont-ils prêts pour le paiement sans contact ?