Selon François Bayrou (MoDem) et Hervé Mariton (LR), si la droite n’a pas voulu déposer de motion de censure après le passage en force sur la loi Travail, c’est pour une raison extra-politique.

Peut-on concilier vie politique et vie sportive ? Apparemment non, selon François Bayrou. Pour rappel, le gouvernement vient une énième fois d’utiliser l’article 49.3 pour passer en force sur la loi Travail, engageant de facto la responsabilité du gouvernement. C’est-à-dire que dans les 24 heures, l’opposition peut déposer une motion de censure qui, si elle était votée par une majorité de parlementaires, ferait tomber le Premier ministre et son gouvernement.

"Vous savez pourquoi la droite ne dépose pas de motion de censure ? Parce que les députés n’auraient pas été là", a déclaré mercredi matin François Bayrou sur Sud Radio et Public Sénat. "Vous vous rendez-compte : on a un Parlement avec 577 membres et l'opposition la plus importante (le groupe Les Républicains) nous dit que, non, ils ne seront pas là !", s’est-il exclamé.

A lire aussi Temps de travail, licenciements… Ce que la loi Travail va changer pour vous

"Il y a l'Euro de foot, ce sont les vacances, le mois de juillet…"

"Pour quelle raison seraient-ils absents ? Parce que paraît-il, il y a l'Euro de foot, ce sont les vacances, le mois de juillet…", a-t-il fait entendre, mi-amusé mi-agacé. Et le maire de Pau d’ironiser : "Mais on peut regarder la demi-finale à l’Assemblée nationale, je vous assure qu’il y a la télévision".

Publicité
La veille, le député (LR) Hervé Mariton rapportait le même sentiment au Figaro : "Il faut reconnaître qu'avec l'Euro de foot il n'y aurait pas eu beaucoup de monde pour voter la motion de censure. Le calendrier est mauvais, tous les parlementaires n'auraient pas été là. C'est la réalité !"

Vidéo sur le même thème : Motion de censure pour la loi Travail : "Elle n'a plus de sens", déclare un député du PS

Publicité