La présidente du Front national, qui doit se rendre dans la cité phocéenne pour l’Université d’été du FN, redouterait des débordements. 

Selon RTL, Marine Le Pen "redoute des débordements et envisage de demander des renforts" dans le cadre de son déplacement à Marseille les 5 et 6 septembre, pour l’Université d’été du FN.

Un service d’ordre fidèle à Jean-Marie Le Pen

La venue de son père, Jean-Marie Le Pen, récemment exclu du patri frontiste qu’il a dirigé pendant une quarante d’années, promet en effet d’être explosive. "Faut-il le laisser entrer ou lui barrer le passage, au risque de provoquer de nouveaux incidents ? Le sujet hante depuis plusieurs jours Marine Le Pen.", croit savoir la radio qui indique que la présidente du FN "réfléchit sérieusement à remplacer le service d’ordre traditionnel du Front national."

A lire aussiExclu du parti, Jean-Marie Le Pen se rendra à l'Université d'été du FN

Ce service d’ordre appelé "Département de protection sécurité" (DPS), fidèle à Jean-Marie Le Pen puisqu’il a recruté nombre de ses membres qu’ils lui ont juré "honneur, fidélité et dévotion", serait remplacé par une société privée que sa fille juge "plus fiable, plus obéissante".

Marine Le Pen dément "cette fausse information"

Selon Le Monde, cette société n'est autre que Vendôme sécurité, dirigée par l'ancien membre du GUD Axel Loustau, un proche de Marine Le Pen et le trésorier du micro-parti Jeanne. Il a par ailleurs été mis en examen dans le cadre d’une enquête sur le financement de la campagne législative de 2012.

Publicité
Contactée par Le Lab, Marine Le Pen dément catégoriquement l’information. "Ceci est une fausse information. Sur tous les grands évènements, grands meetings, 1er Mai, etc., il y a toujours le DPS et une sécurité professionnelle."

Vidéo sur le même thème : Jean-Marie Le Pen appelle au rassemblement avant la rentrée