Le Conseil national du PS a récemment décidé de déménager sa traditionnelle université d’été à Nantes. Une décision que la ministre de l’Ecologie n’a pas bien accueillie. Découvrez ce qu'elle en pense.

Ségolène Royal n’apprécie pas la décision que le Conseil national du Parti socialiste a récemment prise concernant l’université d’été du parti. Alors que celle-ci se tient à La Rochelle depuis 1993, la direction souhaite désormais qu’elle ait lieu à Nantes. Une mesure annoncée le weekend dernier et qui sera effective dès la rentrée prochaine. "L’université d’été sera à Nantes pour marquer le dépassement du PS dans la construction de l’Alliance populaire" que la majorité espère nouer avec d’autres partis de gauche, a expliqué le Conseil. "On ne peut pas dire ‘PS nouvelle formule’ et garde La Rochelle comme université d’été (…) Il fallait une ville qui soit le symbole de l’alliance du PS, des écologistes et des associatifs", a de son côté fait valoir Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du parti, rapporte Le Parisien. "Il y a avait des problèmes d’organisation, d’hôtellerie et de transports", a quant à lui indiqué David Assouline, le porte-parole du PS, dans les colonnes du JDD.

Publicité
"Avec moi, ils n’auraient jamais osé"Des arguments qui n’ont pas convaincu Ségolène Royal, bien au contraire. "C’est une mauvaise manière faite aux Rochelais", a regretté la ministre de l’Ecologie, évoquant même une "perte d’activité économique" pour la ville, écrit encore le quotidien d’après un bruit de couloir. Et l’ancienne présidente de la région Poitou-Charente d’ajouter, modeste : "Je protégeais La Rochelle et, avec moi, ils n’auraient jamais osé…".

En vidéo - Nicolas Canteloup imite Ségolène Royal à la COP21

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité