Une première capitulation ?

On a assisté mercredi à une séance incroyable sur les marchés. Passionnante. Une séance qui a ressemblé à une capitulation temporaire. Une capitulation c’est quand même les investisseurs les plus optimistes cèdent à la panique et liquident leurs portefeuilles à n’importe quel prix.

LA DOPE MONÉTAIRE NE FAIT PLUS D'EFFET

Après une telle capitulation, les marchés remontent instantanément pour se stabiliser et pour qu’on évacue les morts et les blessés. Mais ce qui me frappe dans ce qui se passe sur les marchés, c’est la défiance de plus en plus grande vis-à-vis de l’efficacité des banques centrales. Il y a encore quelques semaines, tout tournait autour des banques centrales. Un mot de Draghi sur de nouvelles injections de liquidités et les marchés bondissaient, un mot de Yellen pour rassurer sur le fait que la FED continuerait à mener une politique ultra-accommodante et c’était l’euphorie. Depuis plusieurs années, la hausse des marchés a été alimentée par les banques centrales. Avec des taux zéro, le raisonnement était simple : où peut on obtenir un rendement satisfaisant ailleurs qu’en bourse ?

NE TOUCHEZ PAS A LA DROGUE

Mais l’effet euphorisant de cette drogue monétaire s’est dissipé. Et les investisseurs sortent de leur trip avec une gueule de bois. Ils se rendent compte que le paradis est artificiel.Les banques centrales ont encore la capacité de rassurer les marchés.

Elles peuvent, avec des doses massives, recréer des petites bulles. Mais le problème aujourd’hui c’est la crainte d’un ralentissement économique mondial durable. Et toute nouvelle intervention de banque centrale confortera l’idée que la situation économique est plus grave que prévue. Non, ce qui peut rassurer les marchés c’est l’économie elle-même et les fondamentaux. Après le krach des émergents et des matières premières, le réajustement des bourses européennes et américaines nous amène près d’un nouveau point d’équilibre et le prochain mouvement dépendra de l’économie et de l’économie uniquement.

Les banques centrales ont perdu une partie de leur pouvoir, une preuve de plus qu’il ne faut pas céder aux sirènes de la drogue.

CE PAYS REND DINGUE

Comme nous le craignions mercredi, les trois syndicats CGT, SUD et FO ont opposé leur veto au travail le dimanche à la FNAC.Des syndicats de moins en moins représentatifs et de plus en plus enfermés dans une stratégie de sabotage systématique des entreprises françaises.

LE GRAND ÉCART

On se demande ce que fait Macron dans le même gouvernement que Taubira. Mercredi, il a quand même déclaré que la vie d'un entrepreneur pouvait être plus dure que celle d'un salarié. Des paroles mais toujours pas d'actes.

LE MODÈLE ANGLAIS

Vous vous souvenez de l'époque où on disait qu'on assistait en direct à deux méthodes opposées de sortie de crise ? La méthode française de hausse d'impôts sans austérité ni réformes, et la méthode anglaise d'austérité et de réformes. Les résultats sont là. Mercredi, la Grande-Bretagne a annoncé que son chômage a atteint son niveau le plus bas depuis 11 ans avec plus de 300.000 créations d'emplois en trois mois. Bravo à la Grande-Bretagne et bravo à l'Allemagne.

LES AVOCATS A LONDRES

sont débordés. Tous les grands cabinets ont monté des équipes dédiées aux conséquences d'un éventuel Brexit pour les entreprises, tant au plan fiscal, social ou réglementaire. Et ces équipes ne savent plus où donner de la tête tant la demande est explosive. En revanche, pas de ruée sur les avocats corses pour évaluer les conséquences d'un éventuel Corxit.

SI VOUS CHERCHEZ

à acheter une résidence secondaire dans un pays émergent, ce sera bientôt le moment. Le rouble a atteint son niveau le plus bas historique face au dollar, le real brésilien ne vaut plus grand chose, vous allez enfin pouvoir vous offrir une datcha sur la Mer Noire ou un appartement avec terrasse sur Copacabana.

TRUMP TOUJOURS

Défiant tous les pronostics, Trump continue à caracoler en tête des sondages pour les primaires Républicaines. Et mercredi, il a reçu le soutien d'une des égéries du Tea Party, Sarah Palin. On ne préfère pas imaginer ce que donnerait un ticket Donald Trump-Sarah Palin...

GOLDMAN SACHS TOUJOURS

Même en payant une amende de 5 milliards pour clore toutes les procédures sur les subprimes, Goldman parvient à afficher un bénéfice trimestriel satisfaisant. Rien n'a changé.

LA MAUVAISE NOUVELLE DU JOUR

30% de baisse.La production de foie gras dans le Sud-Ouest va chuter de 30%.Du fait de la grippe aviaire.Tout fout le camp.

LE TTSO DE LA SEMAINE : SACRÉ UBER !

Celle-là, on l'avait pas vue venir ! Ce jeudi, dans la foulée d'une décision du Conseil constitutionnel estimant qu'un chauffeur de taxi pouvait aussi être conducteur de voiture de transport avec chauffeur (VTC), Thibaud Simphal, le patron d'Uber à Paris, annonce qu'il veut désormais ouvrir sa plateforme aux taxis (c'est déjà le cas dans plusieurs villes européennes). On ne sait pas vous, mais le spectacle des digues économiques qui craquent nous fascine. N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est simple et c'est ici !

VOILA C'EST TOUTBONNE JOURNEEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Edito publié sur MonFinancier.com le 21/01/2016.

Publicité