Après avoir été licenciés, des salariés ont découvert avec stupéfaction la mise en vente de leur entreprise de logistique de Moreuil sur leboncoin.fr. 

Il en réclame 450 000 euros. Le chef de l’entreprise de logistique MLT de Moreuil, dans la Somme, a licencié ses salariés et mis en vente son entreprise sur leboncoin.fr sans que ces derniers ne soient mis au courant.

"Alors que les anciens salariés s'attendaient à voir les locaux de 1500 mètres carrés saisis par le tribunal de commerce, ils ont constaté que leur ancien patron, également propriétaire du site, en réclame 450 000 euros", rapporte Le Figaro.

Recours devant le tribunal administratif

Une nouvelle d’autant plus difficile à accepter que le licenciement des salariés ne se serait pas passé de la meilleure manière. Les employés auraient en effet été "virés comme des chiens" et "ils n'ont jamais vu le directeur", explique Jean-Luc, ancien salarié renvoyé du jour au lendemain, interrogé par Europe 1.

Publicité
Face à la polémique naissante, le patron a réagi par la voix de son avocat, celui-ci affirmant que rien n'est illégal dans cette mise en vente des locaux de l'entreprise puisque son client en est le propriétaire.

L’affaire ne s’arrête pourtant pas là puisque les anciens salariés ont déposé un recours devant le tribunal administratif de Nîmes, avec une première audience prévue le 13 mars.

En vidéo sur le même thème : 20 000 entreprises recrutent actuellement sur leboncoin.fr