La municipalité de la commune d’Haubourdin, dans le nord de la France, a fait déverser du lisier devant un camp de Roms installé dans sa ville.

Jeudi, le maire divers droite de Haubourdin, Bernard Delaby, dans le nord de la France, a fait déverser du lisier sur un camp de Roms, pour chasser les familles qui s’y étaient installées. Selon La Voix du Nord, expulsées sur décision de justice d’un premier terrain appartenant à la ville, elles s’étaient déplacées sur la parcelle juste à côté, appartenant au département, détournant ainsi la procédure d’évacuation.

A lire aussi - Roms, pourquoi tant de haine ? 

Une méthode brutale qui choque

Alors qu'une procédure a été lancée par le département afin d’accélérer le départ de ces familles, le maire de la commune n’a pas souhaité attendre, au risque de choquer les riverains. "On est indignés, on ne comprend pas que le maire qui se dit humaniste, puisse faire une chose pareille ! C'est d'une violence !", rapporte une habitante d’Haubourdin interrogée par le journal.

La méthode a également fait réagir les écologistes d’EELV, qui ont dénoncé dans un communiqué "un acte d’une profonde indignité est d’autant plus violent qu’il a été orchestré par la municipalité et son maire Bernard Delaby". EELV rappelle que "le rôle d’un élu de la République est de garantir le vivre-ensemble et la protection de ses concitoyens".

Publicité
Des bénévoles souhaitant que les familles roms dont les enfants sont scolarisés puissent rester là jusqu'à la fin de l'année scolaire, ont par ailleurs remis une lettre de soutien au maire de la ville. 

Vidéo sur le même thème : Roubaix, quel avenir pour les roms évacués ?