Tous les ans, le mois de juillet annonce de traditionnels changements, et c'est année n'y coupe pas. Planet.fr fait le point pour vous sur tout ce qui change au début du mois.

Tous les ans, le 1er juillet est synonyme de changements pour votre portefeuille, et cette année encore, vous n'allez pas y échapper.

 

- Chômage : bonne nouvelle pour les indemnités chômage ! Pour 65% des allocataires, soit 1,5 millions de chômeurs, l'allocation sera revalorisée. En effet, l'allocation minimale et la partie fixe de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) seront augmentées de 0,7%.

 

Par ailleurs, la nouvelle convention de l'assurance chômage va entrer en vigueur, même si elle est à l'origine de la grogne des intermittents. Les intermittents verront donc leur régime modifié, et les salariés touchant de fortes indemnités de départ seront mis à contribution en attendant 180 jours au lieu de 75 pour toucher leurs allocations.

 

Par ailleurs, les salariés de plus de 65 ans qui ne payaient pas de cotisations Unédic auparavant y seront maintenant soumis. Enfin, le système des "droits rechargeables" prévu par la convention et qui permettra à 2,2 millions de chômeurs de bénéficier d'une meilleure indemnisation sera officiel mais effectif seulement au 1er octobre.

 

- Temps partiel : toujours dans le secteur de l'emploi, le temps partiel connait une modification, puisque la durée minimale légale de travail passe à 24h par semaine, sauf cas particulier (étudiants de moins de 26 ans, intérimaires, employés de particulier), sauf accord de branche différent ou sauf si le salarié le demande explicitement.

 

- Téléphonie : les coûts des communications sur smartphone ou tablettes dans un autre pays européen vont diminuer de plus de 50%. Par ailleurs, l'utilisation d'internet sera facturé 20 centimes d'euros pour 1 mégabit, au lieu de 45 centimes.

 

- Gaz : bonne nouvelle aussi du côté du gaz qui devrait baisser de 0,1% en moyenne selon le prix fixé chaque mois par l'Etat. La baisse devrait même atteindre 0,3% pour ceux qui se chauffent au gaz, et 1% pour ceux qui cuisinent au gaz, et ont de l'eau chaude grâce au gaz.

 

- Permis de conduire : à partir du 1er juillet, les retraités de la police ou de la gendarmerie pourront surveiller ceux qui passent l'examen du code. Dès l'année prochaine, c'est un prestataire extérieur agréé par l'Etat qui s'en chargera, pour permettre aux inspecteurs de faire passer plus d'examen de conduite.

 

- Médicaments : désormais, les mentions de prix et du taux de remboursement par la Sécurité sociale ne figureront plus sur les boîtes de médicaments. Il s'agissait là d'une spécificité française qui ne serait plus utile vu que tous les médicaments sont maintenant traçables grâce au code Datamix.

 

Publicité
De plus, les feuilles maladies seront maintenant transmises de manière informatisée. Le gouvernement a ainsi précisé que "les patients munis d'une prescription retrouveront les données sur le prix et le remboursement lorsque le pharmacien scannera le code de traçabilité. Ces informations figureront aussi sur la facture imprimée par la pharmacie au verso de l'ordonnance".

 

Avoir aussi en vidéo : Une chômeuse interpelle François Hollande en Vendée 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité