Le président de la République élu a promis pendant sa campagne d'exonérer 80 % de la population de la taxe d'habitation. Mais qui sont les 20 % qui n'en bénéficieront pas ?

Pendant sa campagne, Emmanuel Macron a fait une promesse qui n'est pas passée inaperçue. La réforme de la taxe d'habitation devrait en effet satisfaire 80 % des Français, dont Emmanuel Macron a promis qu'ils en seraient exonérés. "Au total 18,9 millions de Français ne paieront plus la taxe d'habitation", explique-t-on dans l'entourage d'Emmanuel Macron. Le cadeau fiscal concernera donc précisément 77,2 % des foyers fiscaux, selon Le Parisien.

Les foyers gagnant moins de 20 000 € seront exonérés

Selon le montant de la taxe d'habitation en 2016 dans les 41 grandes villes françaises, les concernés pourraient économiser 1 097 euros en moyenne par an. 

Comme l'explique Le Parisien, tous les foyers déclarant un revenu fiscal de référence par part inférieur à 20 000 euros par an seront exonérés. Si jamais ce seuil de 20 000 euros est dépassé une année, "un système d'entrée progressive sera mis en place pour que l'impact ne soit pas trop lourd", explique-t-on dans l'équipe du nouveau président.

Reste que les communes pourront augmenter le taux de la taxe d'habitation. Cela pourrait donc impacter les 5,6 millions de foyers qui continueront à payer la taxe d'habitation.

A lire aussi Emmanuel Macron : ce qu'il prévoit pour les impôts des Français

Une réforme qui s'échelonnera sur trois ans

Publicité
Cette réforme de la taxe d'habitation coûtera 10 milliards d'euros, auxquels il faut ajouter 8 milliards d'euros que l'Etat verse chaque année aux collectivités pour compenser les dégrèvements octroyés à de nombreux habitants.

Selon l'équipe d'Emmanuel Macron, "le réglage n'est pas encore affiné mais l'idée est de démarrer en 2018 en allégeant le montant de la taxe d'habitation pour une mise en place totale en 2020."

Vidéo sur le même thème : QG Bourdin 2017 : La droite résiste à Emmanuel Macron