Au lendemain du suicide de l’écrivain d’extrême droite, Dominique Venner dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris, le groupe des Femen ont simulé un suicide dans ce lieu de culte très touristique de la capitale. Découvrez le en image.

Action des Femen à Notre-Dame de Paris

Alors que l’essayiste d’extrême droite, Dominique Venner, s'est donné la mort d’une balle dans la tête, mardi dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris, les Femen ont simulé ce mercredi ce suicide. Et pour cause, une des membres du mouvement, seins nus, a ainsi braqué une arme dans sa bouche. Son buste portait le message "may Facism rest in hell" ("que le fascisme aille en enfer), une pique adressée directement à l'extrême droite.

Une réplique à Dominique VennerDominique Venner, à l’âge 78 ans, s’est donné la mort devant 1500 personnes. Il a par ailleurs expliqué son geste dans un mot laissé sur l’autel. L’écrivain très proche du Front National a indiqué qu’il ne pouvait plus supporter l’état dans lequel se trouve le pays. Il a en effet évoqué "l’islamisation du pays" et l’ouverture du pays à l’immigration. A travers son geste, Dominique Venner souhaitait "réveiller les consciences" en particulier sur la récente adoption du texte de loi autorisant le mariage aux personnes de même sexe. Les personnalités de l'extrême droite ont par ailleurs salué le geste de l'écrivain. 

©AFP

Publicité