Depuis le départ de Christiane Taubira, Stéphane Le Foll ferait figure de nouveau "bouc-émissaire" de la droite au sein du gouvernement. Découvrez pourquoi.  

En janvier dernier, Christiane Taubira quittait le gouvernement en expliquant que, "parfois résister c’est partir". Une sortie qui en disait long sur son mandat de ministre de la Justice. Nommée en 2012, l’ancienne garde des Sceaux a rapidement essuyé les critiques de la droite. Propulsée dans l’arène pour défendre des projets très contestés comme le mariage pour tous et la réforme pénale, l’ancienne ministre a parfois été très durement attaquée. A tel point que la droite et l’extrême droite ont été jusqu’à demander plusieurs fois sa démission.

A lire aussi - Christiane Taubira : "J’ai le droit d’avoir des coups de blues"

Le "maillon faible" du gouvernementMais depuis qu’elle a quitté l’équipe de Manuel Valls, la droite s'est trouvée une nouvelle cible de prédilection. "Stéphane Le Foll est devenu la cible préférée de l’opposition pour qui il incarne aujourd’hui ‘le maillon faible’", écrit Le Parisien. Depuis plusieurs semaines, le ministre de l’Agriculture doit en effet composer avec la fronde des éleveurs. Certains ont même été jusqu’à protester dans son jardin, tandis que d’autres l’ont pris parti lors de l’inauguration de la plus grande ferme de France.

A lire aussi – IMAGES Salon de l’agriculture : les arrivées plus ou moins chahutées des politiques

Une aubaine dont s’est emparée la droite. Stéphane Le Foll est "le plus mauvais des ministres français", a ainsi raillé Christian Jacob, le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, sur France Inter. "Il était pourtant le mieux placé chez les socialistes pour obtenir ce ministère (…) Mais il a tout gâché en acceptant le porte-parolat, a de son côté déploré son prédécesseur Bruno Le Maire, auprès du Parisien. Il a cédé à son principal pêché, celui de la politique politicienne. Il avait de l’or entre les mains en arrivant à l’Agriculture, il en a fait du plomb".

Publicité
"L’amitié qui le lie de longue date à François Hollande est aussi un point faible"Stéphane Le Foll n’est pourtant pas le seul membre du gouvernement à être attaqué par la droite. Najat Vallaud-Belkacem est, elle aussi, souvent prise pour cible. Mais depuis quelques semaines, les tirs visant le ministre de l’Agriculture ont été beaucoup plus nourris. Interrogé par Le Parisien, un "stratège" des Républicains a expliqué que le ministre "est très clivant. C’est le type même de personnalité qu’on aime détester. Et l’amitié qui le lie de longue date à François Hollande est aussi un point faible dans le contexte actuel". Et celui-ci d’ajouter : "Alors on ne va pas se priver de le faire siffler dans les meetings, comme au bon vieux temps de Taubira !".

En vidéo - Stéphane Le Foll chahuté au Salon de l’agriculture 

 

Publicité