Selon un rapport de la délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF), le montant de la fraude à la Sécurité sociale aurait augmenté de 13% en 2013.

L’addition est particulièrement salée. Dans un rapport révélé dimanche 4 janvier par Les Echos, Bercy estime que la fraude à la Sécurité sociale représente la somme de 636 millions d’euros pour l’année 2013. Soit une hausse de 13% par rapport à l’année précédente.

Lire aussi : Cotisations sociales : des fraudes de plus de 20 milliards d'euros par an selon la Cour des Comptes

C’est la délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF)  qui a fait le calcul. Et selon ses conclusions, la fraude aux prestations (famille, maladie, retraites) représente une somme de 327.3 millions d’euros à laquelle s’ajoute la fraude aux cotisations et au travail au noir dont la facture s’élève à quelques 308.8 millions d’euros.  

Publicité
En cinq ans, c’est une hausse record qui a été constatée rappellent nos confrères des Echos qui ajoutent que cette somme "ne pèse toutefois qu’un millième des dépenses d’assurance-Maladie constatée". Le quotidien économique pointe également une "poussée" de la fraude dans le domaine des transports sanitaires (ambulances, taxis) dont le taux d’irrégularités a augmenté de 18% en 2013 ainsi que chez les infirmiers libéraux pour lesquels le montant de la fraude a triplé (6.1 millions en 2012 contre 18.3 millions en 2013).

En vidéo sur le même thème : La fraude au chômage, une question marginale 

Publicité
Publicité