Saint-Étienne-du-Rouvray

NO COMMENT.

L' AUTRE DRAME FRANÇAIS

5 400 chômeurs de plus en juin. C'est l'inversion de l'inversion de la courbe du chômage. Mais les leaders politiques ne s'en occupent pas. Il faut dire qu'il y a plus important : les jeux d'alliance et d'affrontement pour savoir qui sera candidat aux élections de 2017. Les 6 millions de chômeurs peuvent bien attendre un an de plus non ?

COMMENT DÉTRUIRE UNE SOCIÉTÉ ?

On étudiera longtemps aussi le cas d'Air France. Pas dans les MBA. Mais dans les cours d'économie des facs où l'on enseigne encore la lutte des classes. 20000 passagers sont restés au sol mardi à cause de la grève. Là encore, l’État, actionnaire, ne fait rien.

LA BLAGUE DU JOUR

"Le service public peut se permettre de prendre des risques" : Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions. Elle a raison...elle joue avec l'argent public. Et on sait bien que l'argent public, c'est gratuit. Et elle ne risque à rien à titre personnel, sauf d'être promue en cas d'échec ou d'utilisation intempestive de taxis ou de VTC. Il va falloir revoir la notion de "risque" en France.

BOLLORÉ SUR TOUS LES FRONTS

Après avoir avalé Gameloft sans difficulté, après avoir dépassé la barre des 20% des droits de vote dans Ubisoft, après avoir drastiquement réduit les coûts chez Canal, après avoir assis son pouvoir chez Telecom Italia, il veut renégocier l'accord entre Vivendi et Mediaset, le "Canal +" de Berlusconi. Pas d'été pour Bolloré.

SHOW POLITIQUE

La convention démocrate est un show massif. Après Bill Clinton mardi, c'est au tour de Barack Obama de venir soutenir Hillary Clinton. Tout cela entrecoupé de performances et de soutiens de tout le show-business. Pas sûr que tout cela plaise beaucoup à la classe moyenne américaine.

ON S'EN FOUT ?

Moins de fréquentation à Paris Plages (était-ce vraiment nécessaire de maintenir cette manifestation qui nécessite des milliers de policiers qui auraient mieux à faire ailleurs ?), Hidalgo cherche une nouvelle couleur pour un nouvel hommage sur la tour Eiffel, Morandini sans émission à la rentrée sur Europe 1, j'ai super mal dormi cette nuit, McDo vend moins de McDo et ses revenus sont en baisse.

ON TENTE DE SE REMONTER LE MORAL ?

Il va falloir vous mettre à bosser. À bosser pour profiter de ce qui pourrait être "a once in a lifetime opportunity". Rien n'est joué mais il y a une forte chance pour que le prélèvement à la source soit adopté en 2017. Si c'est le cas, 2017 serait, vraiment, une année blanche. Une année blanche!!! Une année sans impôt!!! Commencez donc à anticiper, si vous le pouvez, en réduisant drastiquement vos revenus pour la fin d'année, quitte à faire un petit crédit pour compenser, pour pouvoir tout décaler à 2017. Et anticipez vos revenus de 2018 en 2017. L'administration fiscale dit qu'elle surveillera les écarts trop importants de rémunérations en 2017 mais parions sur le fait qu'elle sera tellement débordée par cette mise en place qu'elle aura les yeux ailleurs. Une année blanche, ça se prépare !

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

C'est une journée avec. "Risk on" comme on dit chez les initiés. Les indices repartent à la hausse. Le CAC repasse les 4400. Le Nikkei s'envole ce matin sur un énième package de relance économique gouvernemental et sur la baisse du yen. Je titrais au lendemain du Brexit : "Le Chaos". Un mois après, les marchés ont presque tous retrouvé leur niveau d'avant Brexit...

TOUS ENTREPRENEURS ?

C'est le grand créneau du moment. On est passé d'un excès à l'autre. De tous cadres ou tous fonctionnaires à tous entrepreneurs. Sauf que tout le monde n'est pas fait pour être entrepreneur et que la concurrence, mondiale, est de plus en plus rude dans tous les secteurs. Pousser TOUS les jeunes à devenir entrepreneurs en leur faisant croire qu'ils peuvent tous devenir des Mark Zuckerberg est aussi aberrant que de pousser tous ceux qui chantent dans leur douche à faire carrière dans la chanson. Pourquoi je dis ça aujourd'hui au fait ? Ah oui...Parce que la start-up de livraison à domicile créée il y a trois ans, Take Eat Easy, est en redressement judiciaire. Entrepreneurs ? OUI. Tous entrepreneurs ? NON.

APPLE MOINS BIEN MAIS MIEUX MAIS MOINS BIEN

Les bénéfices trimestriels d'Apple sont en baisse. De 27%. Mais leur baisse est moins importante que celle prévue par les analystes. Les ventes d'iPhone continuent cependant à baisser. Le groupe américain n'a écoulé "que" 40,40 millions d'Iphone en trois mois, 15% de moins qu'un an plus tôt, et second trimestre de recul.

VOILÀ C'EST TOUT

BONNE JOURNÉE

MAY THE FORCE BE WITH YOU

Edito publié sur MonFinancier.com le 27/07/2016.

Publicité