Le Conseil d'orientation des retraites, doit publier ce mercredi un rapport dévoilant l'avenir de note système des retraites à l'horizon 2060. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas rassurant.

Selon un rapport du Conseil d'orientation des retraites (COR) publié ce mercredi mais dont Le Monde a pu se procurer un résumé, le déficit de notre système de retraite devrait atteindre 18,8 milliards d'euros en 2017, alors qu'il n'est que de 14 milliards en 2011.

La réforme engagée par le gouvernement sous Nicolas Sakozy en 2010, relevant progressivement l'âge de départ à la retraite à 62 ans, avait pour but de rééquilibrer les comptes, et d'oublier le déficit des retraites dès 2018. Mais, malheureusement, cela ne sera pas le cas.

Ainsi, en 2020, le rapport du COR estime que le déficit des régimes des retraites sera situé entre 20,8 milliards d'euros et 24,9 milliards d'euros, selon la situation économique. Mais en 2040, le déficit pourrait être effacé si le taux de chômage descend à 4,5%, et que le taux de productivité augmente de 2% par an. Mais ce scénario semble assez éloigné des réalités économiques que connait la France.

Dans l'hypothèse la moins favorable, avec un taux de chômage de 7% et une hausse de la productivité de 1% par an, il faudrait s'attendre à un déficit de 105 milliards d'euros en 2060 !

Nouvelles hausses d'âge légal en vue ?Pour éviter tout ça, et revenir à l'équilibre dès 2020, le COR fait des propositions au gouvernement, qui devra choisir celle qu'il retient. Le Conseil pense qu'au delà de l'augmentation de l'âge légal de départ à la retraite, les prélèvements sur les actifs devraient être augmentés de 1,1%, ou que le rapport entre la pension moyenne et le revenu moyen diminue de 5%, ou encore que l'âge de départ en retraite soit encore augmenté de 6 mois.

Publicité
Et d'ici 2040-2060, tout dépendra de la situation économique de la France. Mais en étudiant l'hypothèse moyenne, avec un taux de chômage de 4,5% et une variation de la productivité de +1,5% par an, le taux de prélèvement sur les actifs devrait être augmenté de 5 points en 2040, et de 6,2 points en 2060, ou bien diminuer de 20% en 2040 le rapport entre la pension moyenne et le revenu moyen (25,3% en 2060), ou encore, augmenter l'âge de départ en retraite de 4 ans en 2040 et de 5 ans en 2060.

Dès mars 2013, le gouvernement devrait commencer des discussions avec les partenaires sociaux afin de trouver les meilleurs solutions pour retrouver l'équilibre dans le financement des retraites.