Les députés bénéficient d’un régime de retraites bien plus avantageux que le régime général. Mais cela pourrait bientôt changer. 

Un régime de retraites que beaucoup doivent leur envier. Actuellement, les députés de plus de 60 ans – 62 ans à partir de 2018 – peuvent bénéficier d’une retraite à taux plein au bout de 31 ans d’activité, contre 41 à 43 pour les salariés rattachés au régime général. Et ce n’est pas le seul avantage dont ils bénéficient. Ils peuvent également obtenir 731 euros par mois de retraite de base après un mandat de 5 ans, et même 400 euros de retraite complémentaire. Autant de droits qui augmentent à mesure qu’ils enchaînent les mandats et qui sont cumulables avec d’autres pensions. Ainsi, "en 2016, la pension moyenne des députés à la retraite était de 2 675 euros nets" et l’âge moyen auquel ils faisaient liquider leur pension était de 64 ans, souligne LCI. "Pour un euro cotisé, un député touche 6,1 euros de retraite" soit "quatre fois plus qu’un salarié", souligne de son côté L’Opinion.

Bientôt une réforme institutionnelle

Publicité
Très avantageux, ce régime de retraites pourrait être modifié très prochainement. L’Assemblée nationale doit en effet décider ce mercredi d’une réforme le visant. "Avec l’ensemble des membres du Bureau (une direction collégiale de 22 membres du Palais Bourbon qui rassemble des députés de tous les groupes, ndlr), nous prendrons la décision de faire rentrer le régime des députés dans le droit commun", a annoncé François de Rugy, le président LREM de l’Assemblée nationale, lundi sur LCI. Parmi les pistes évoquées, figurent notamment la réduction d’un tiers du nombre de députés et le cumul des mandats limité à trois.

En vidéo - La retaite des députés 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet