La cellule de régularisation, il fermera

Publicité
Gérald Darmanin l’avait annoncé. Le ministre de l'Action et des comptes publics a décidé que les centres de régularisation des avoirs à l’étranger non déclarés n’auront plus lieu d’être à partir du 31 décembre 2017. Ce qui signifie que les contribuables disposant de comptes cachés à l'étranger ne pourront plus venir frapper à la porte de la cellule de régularisation des avoirs fiscaux. "Quatre ans et demi, ça suffit", avait-il déclaré à propos de ces fameux centres. Lesquels auront, au final, recueilli près de 49 000 demandes de régularisation de contribuables durant cette période. Avis donc à tous les évadés fiscaux, vous avez jusqu’à la fin de l’année pour essayer de diminuer vos pénalités. Sans compter que, passée cette date, le gouvernement envisage de renforcer les services de renseignements de l’État afin de traquer les fraudeurs et de récupérer les sommes dues aux impôts.