La Flat tax, il amorcera

Publicité
En voilà une dont le retour est loin de faire l’unanimité. La fiscalité forfaitaire prendra, à partir de 2018, un nouveau visage : celui de la flat tax. Imposés sur les revenus depuis 2013, les dividendes, les intérêts ainsi que les plus-values de cessions seront, dès 2018, fiscalisés à un taux unique de 30 %. En principe, si les livrets d'épargne populaire à l’instar du Livret A, du LDD et de l’épargne salariale conserveront leurs avantages, les Plans épargne logement (PEL) ouverts à compter du 1er janvier 2018 seront, de leurs côtés, imposés au fameux prélèvement forfaitaire unique (PFU). Le fait est que, jusqu’à présent, les intérêts étaient exonérés les 12 premières années. D’où l’intérêt d’en ouvrir un avant le 31 décembre 2017. Quant aux contrats d’assurance-vie, ceux-ci devraient conserver une fiscalité avantageuse à l’exception des assurances de plus grande facture dont le montant des encours dépasse 150 000 euros. Dans ce cas, le PFU s’appliquera automatiquement.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité