L’ISF, il oubliera

Publicité
Chronique d’une mort annoncée. A partir de 2018, les redevables de l’impôt sur la fortune (ISF) n’auront plus à remplir de déclaration d’impôt allant dans ce sens. En effet, le projet de loi de finance prévoit qu’à partir de juin prochain, l’ISF soit remplacé par l’IFI. Comprenez : l’impôt sur la fortune immobilière. L’avantage pour les ménages les plus aisés ? Ce nouvel impôt ne concernera et ne pèsera que sur leurs actifs immobiliers. Pratique lorsque l’on possède également une voiture de collection, un cheval de course, un yacht, ou encore des œuvres d’art. Lesquels ne seront donc plus pris en compte. Coté mécanisme d’imposition, il demeurera similaire à celui de l’ISF. A savoir : un taux d’imposition de 0,70 % à partir de 1,3 millions d’euros de patrimoine taxable, jusqu’à 1,50 % pour les patrimoines de plus de 10 millions d’euros.