La plus ancienne pièce retrouvée remonte au 7ème siècle et fut frappée à l’époque de quelqu’un dont le nom est entré dans la légende : Crésus. 

© gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

L’électrum, vous connaissez ? Ce n’est pas un métal importé de la planète Krypton par Superman mais un alliage d’or et d’argent avec lequel fut fabriquée la plus vieille pièce de monnaie jamais découverte. Celle-ci, la Créséide, est frappée de têtes de lion, l’emblème royal de la capitale de Lydie, Sardes (Turquie actuelle.) 

Trouvée dans les fondations du temple d’Artémis à Ephèse, ces pièces ont été fondues au VIIe siècle avant JC, sous l’ère de Crésus. La richesse légendaire de ce monarque reposait notamment sur les mines et les pépites du fleuve Pactole.  

Jusqu'à 7 000 euros pour une Créséide en orVers – 550  il fut le premier à frapper des monnaies d’or et d’argent (bimétallisme) afin de remplacer l’électrum, un métal aussi utilisé par les Egyptiens pour décorer le sommet des pyramides, car il contenait un pourcentage d’or ou d’argent trop fluctuant. Une Créséide en argent a récemment été estimée autour de 3 000 euros. En 2007, un modèle en or a été adjugé près de 7 000 euros.

Publicité
Sa richesse n’a pas porté chance à Crésus : l’historien Hérodote raconte que tandis qu’il se pavanait devant son or, Solon lui aurait dit : "Ne dis personne heureux avant sa fin". Un avertissement prophétique puisqu’il aurait fini brûlé vif par l’empereur perse Cyrus vers 546 avant JC. Sous l’influence de Crésus, la diffusion de la monnaie a rapidement gagné l’ensemble du monde grec, à commencer par l’Ionie (vers 620 AJC), Corinthe (605) puis Athènes (vers 590).

Publicité