Dans les Alpes-Maritimes, contacter par téléphone les centres d’impôts est pratiquement impossible. En cause, une note interne, apparemment mal interprétée. Explications.  

"Centre des Finances publiques, bonjour, toutes nos lignes sont occupées, veuillez rappeler ultérieurement. Pour toutes vos démarches, vous pouvez vous connecter à impots.gouv.fr" : c’est sur ce message vocal que sont tombés récemment de nombreuses personnes qui souhaitaient contacter leur centre des impôts des Alpes-Maritimes.

Selon France Bleu Azur, la raison s’explique par un courrier électronique adressé aux agents par la direction des finances publiques des Alpes-Maritimes dans le courant du mois de décembre. La note expliquerait ainsi que "les services, dans leur grande majorité ne peuvent plus répondre aux messages des contribuables", à cause notamment de suppressions de postes envisagées dans les différents centres du département.

Les finances publiques déjà pointées du doigt

Publicité

Il serait en effet demandé aux agents de paramétrer leur boite vocale afin de ne plus prendre aucun appel et ainsi les réorienter sur Internet. Mais la direction des finances publiques des Alpes-Maritimes se défend. "En aucun cas, il n’est écrit de ne plus répondre au téléphone ! Juste de ne plus accepter de message quand tous nos agents sont occupés, ce qui est souvent le cas", explique Christian Guicheteau, directeur départemental, interrogé par Nice-Matin.

Ce n’est pas la première fois que les finances publiques de ce département sont pointées du doigt. En octobre dernier, France Bleu Azur avait en effet déjà révélé comment les agents du Trésor public départemental devaient inciter les usagers à ne plus se présenter aux guichets, rappelle Le Parisien.

En vidéo sur le même thème : En 2016, 8 millions de foyers verront leurs impôts baisser