Le prêt familial accordé par l'un des membres de la famille à un proche permet aujourd'hui de financer de plus en plus d'achats immobiliers. Des règles sont cependant à respecter pour éviter tout conflit ou déconvenue. Mode d'emploi.  

1 - Officialiser le prêt

Aider financièrement un membre de sa famille est affaire courante. Mais si le prêt se fait bien souvent au moment où tout se passe bien, il est préférable de border cette pratique pour éviter toute déconvenue.

Publicité
Faire signer une reconnaissance de dette : lorsque vous prêtez de l'argent, il est essentiel de faire signer à l'emprunteur une reconnaissance de dette. Pour être valable, elle devra être rédigée à la main, datée et signée en 2 exemplaires. Elle devra comporter l'identité des deux parties (prêteur et emprunteur) avec les noms, prénoms et dates de naissance, et la somme devra être mentionnée en chiffres et en lettres. Les modalités de remboursement du prêt, et le taux d'intérêt s'il ne s'agit pas d'un prêt gratuit sont également à préciser*.

De toute façon : un écrit est obligatoire pour les sommes de plus de 1500 euros. N'hésitez pas à demander des conseils auprès d'un notaire.

* voir paragraphe 3

mots-clés : Prêt, Argent

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet