Le jeudi 2 mai, un nouveau billet de 5 euros a été mis en circulation par la Banque Centrale Européenne. Une bonne idée pour renouveler le contenu de notre porte monnaie, seulement il semblerait que ces nouveaux billets soient refusés dans certains commerces. Le point. 

Ce nouveau billet fait partie du projet européen de rénovation de la monnaie. Ce projet a pour but de réduire les fraudes liées au faux billets. De ce fait le billet de 5 euros euros flambant neuf s'habille maintenant de jaune et non plus de gris, et l'alphabet cyrillique est apposé aux cotés du latin et du grec.

En Dordogne, un client a essayé par deux fois de payer ses achats à l'aide des nouveaux billets de 5 euros. La première fois, il a du subir la suspicion d'un commerçant méfiant et le second refus est dû à un mauvais fonctionnement du détecteur de faux billets.

Le nouveau billet refusé par certains détecteurs de faux billets
Pourtant, le billet de 5 euros étant le billet à la plus petite valeur, il est celui qui est le moins falsifié et donc le moins vérifié. S'il prenait cependant l'envie à commerçant de le vérifier dans un détecteur de billet, il pourrait ne pas être reconnu par la machine. Ceci serait dû à une absence de mise à jour de ces machines visiblement non averties de la venue de ce nouveau billet tout de jaune vêtu.

Publicité
Rassurez-vous, il est très peu probable que les commerçants vous refusent le paiement de vos achats avec ces nouveaux billets. Le cas échéant, une loi existe interdisant de refuser le paiement en pièces ou billets de la monnaie légale en France. Cette loi pourrait faire risquer une amende de 750 euros au réfractaire. Il est sûr que peu tenteront de s'y risquer pour un malheureux billet de 5 euros.

 © Capture écran BFM TV 

Publicité
Publicité